Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JA - Claude Mademba, doyen des tirailleurs sénégalais, est mort

Claude Mademba Sy, ancien officier supérieur de l'armée française, est décédé mardi à l'âge de 90 ans. Il était la dernière grande figure des tirailleurs sénégalais.

Doyen des tirailleurs sénégalais, Claude Mademba Sy est décédé mardi 8 avril à l'âge de 90 ans. Après avoir combattu au sein de l'armée française, dont il avait été officier supérieur, il avait ensuite défendu avec ardeur le principe d'égalité pour les pensions militaires versées par la France.

Claude Mademba Sy était issu d'une famille de militaires. Son grand-père fut nommé officier "indigène" par Joseph Gallieni, alors gouverneur général du Soudan français (devenu Afrique occidentale française, puis Mali), son père fut le premier chef de bataillon (commandant) noir de l'armée française, et trois de ses oncles furent tués pendant la Première guerre mondiale en France.

>> Consulter notre dossier spécial L'Afrique engagée dans les guerres mondiales

Le seul Noir de la 2e DB

Grand et mince, à l'humour très british, il était devenu l'inlassable défenseur de la décristallisation des pensions des anciens combattants africains au sein du Conseil national pour la défense des anciens combattants de l'Union française, autrement dit des ex-colonies. Il y a une dizaine d'années, il avait dénoncé avec véhémence la "cristallisation" appliquée depuis 1959 aux pensions de ces anciens combattants. Le gouvernement français entendait alors revaloriser les pensions de ses ex-colonies mais proportionnellement au pouvoir d'achat de chaque pays.

Claude Mademba Sy est né le 11 décembre 1923 à Versailles où son père, Abdel Kader, commandant d'infanterie coloniale pendant la Grande guerre, était en stage. La famille vit ensuite à Madagascar, au Mali puis au Sénégal, avant de revenir en France en 1931.

>> Lire aussi Histoire : qui étaient les combattants africains des deux guerres mondiales ?

En 1943, à Tunis, où sa mère s'est installée après le décès de son mari, Claude Mademba Sy rejoint le régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad, devenu régiment de marche du Tchad (RMT). Sous-officier de ce prestigieux régiment de la 2e Division blindée, il participe à la campagne de Normandie, à la libération de Paris et de Strasbourg et à la prise du nid d'aigle de Hitler à Berchtesgaden, près de Munich. Lors de la libération de Paris, il est le seul Noir de la 2e DB du général Leclerc.

Grand officier de la Légion d'honneur

Après Saint-Cyr, Claude Mademba Sy part en Indochine où il est blessé, puis en Algérie où il sert comme capitaine au 6e régiment de parachutistes coloniaux (RPC). Il termine sa carrière comme commandant du 9e bataillon d'infanterie de marine (Bima).

En 1960, à l'indépendance, il retourne au Sénégal pour former la jeune armée de son pays. Il entame ensuite une carrière d'ambassadeur du Sénégal dans plusieurs pays européens et africains ainsi qu'à l'ONU. Il a été décoré grand officier de la Légion d'honneur en 2012 et était titulaire de la Croix de guerre 39-45 avec huit citations, dont trois à l'ordre de l'Armée.


Source: http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140409164548/senegal-tirailleurs-senegalais-premiere-guerre-mondiale-claude-mademba-sy-senegal-claude-mademba-sy-doyen-des-tirailleurs-senegalais-est-mort.html

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest