Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

rfi - Coup d'Etat militaire en Thaïlande

Le chef de l'armée thaïlandaise, le général Prayuth Chan-ocha, a annoncé ce jeudi prendre le contrôle du gouvernement, expliquant que l'armée devait restaurer l'ordre et lancer des réformes, deux jours après l'instauration de la loi martiale.

Le général Prayuth Chan-ocha a fait cette annonce à la télévision, après une réunion avec les différentes factions politiques thaïlandaises, visant à trouver une solution après six mois de crise et de manifestations antigouvernementales, qui ont fait 28 morts. Depuis l'instauration mardi par l'armée de la loi martiale dans le pays, aucun décès, aucune violence n'avait été enregistrée.

C'est durant cette réunion que les leaders des partisans du gouvernement, ceux qu'on appelle les « chemises rouges », ont été arrêtés, tout comme le leader du parti d'opposition, Suthep Thaugsuban. Puis le général a annoncé qu'il prenait le contrôle direct du gouvernement. Les ministres destitués, à commencer par le premier d'entre eux, ont reçu l'ordre de se présenter au Conseil avant la fin de la journée.

« Pour ramener le pays à la normale »

Toutes les chaînes de télévision ont été coupées et diffusent de la musique militaire. Des soldats ont investi les locaux de plusieurs journaux, quand d'autres sont partis sur le site de manifestations. Le site des partisans du gouvernement s'est vidé, mais les opposants, eux, tiennent à rester sur le site qu'ils occupent.

La justification du général Prayuth pour opérer ce coup d'Etat est d'empêcher l'augmentation des violences. Il semble que la réunion se soit très mal passée. Chacune des partie est restée sur sa position, n'a pas voulu proposer de compromis. Le général, déçu, a agi en conséquence.

Ce coup d'Etat militaire est mené « pour que le pays revienne à la normale », a affirmé Prayuth Chan-ocha lors de son intervention télévisée. Cette prise de contrôle - qui prend effet « à partir du 22 mai à 16H30 (9 h 30 TU) » - n'affectera pas les relations extérieures du pays, a encore affirmé le général.

Un couvre-feu a été instauré, et il est désormais interdit de quitter son domicile entre 22 h et 5 h du matin (15 h - 22 h TU). L'armée a ordonné aux manifestants de rentrer chez eux. Elle a par ailleurs suspendu la Constitution. Les télévisions et rédios du pays ont également interdiction d'émettre, jusqu'à nouvel ordre.

L'armée prend donc le pouvoir, pour la 19e fois en moins d'un siècle. Les élections prévues le 20 juillet prochain devraient logiquement être annulée. Reste à voir si l'armée, traditionnellement proche des « chemises jaunes », répond à leurs attentes en mettant en place le gouvernement technique qu'elles appelaient depuis des mois de leurs voeux pour remplacer un gouvernement qui, comme elles le désiraient, vient de perdre le pouvoir.

Source: http://www.rfi.fr/asie-pacifique/2min/20140522-thailande-armee-annonce-coup-etat-chemises-rouge-jaune-prayuth-chan-ocha/

Tag(s) : #Asie et Pacifique