Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

rfi - Guinée: L’opposition guinéenne menace de reprendre la rue

L'opposition guinéenne a suspendu ses travaux à l'Assemblée pour protester contre le refus du gouvernement d'Alpha Condé d'accélérer l'organisation des élections locales. Elle réclame un cadre de concertation sur les conditions d'organisation des élections communales et communautaires, initialement prévues à la fin du premier trimestre 2014, dont la date n'est toujours pas fixée.

Le cadre de concertation réclamé à corps et à cris par l’opposition guinéenne, figurait en bonne place dans les accords dits « accords politiques inter guinéens », signés le 3 juillet 2013 entre le pouvoir et l’opposition pour aller à des élections législatives « libres, transparentes et apaisées ». Un accord signé sous la bénédiction de la communauté internationale, présidée alors par le diplomate algérien Saïd Djinnit, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest.

L'opposition « au pied du mur »

Au sortir d’une assemblée générale extraordinaire, qui s’est tenue ce lundi à Conakry en présence de tous ses ténors, l’opposition - désormais « au pied du mur », pour reprendre l’expression de l’un des leurs - veut se faire entendre, sinon en découdre avec le pouvoir. Pour obtenir satisfaction, elle décide non seulement de bouder les activités du Parlement, mais aussi de reprendre la rue avec toutes les conséquences imaginables en Guinée, où entre avril 2011 et juin 2013, plus de 60 partisans de l’opposition ont été tués dans des manifestations de rue.

Cellou Dalein Diallo, Sydia Touré, Aboubacar Sylla et les autres veulent obtenir dans les meilleurs délais un engagement de la plus haute autorité de l’Etat. Une décision qui permette l’organisation des élections communales et communautaires et, surtout, qui permette les conditions d’une organisation correcte de la présidentielle de l’an prochain.

Manifestation violente dans l'est du pays

Par ailleurs, lundi, de violentes manifestations ont éclaté à Siguiri, une préfecture de l'est du pays, fief du parti au pouvoir, le RPG. Les manifestants ont saccagé le siège du parti au pouvoir et la résidence du député Sékou Savané. Les manifestants dénonçaient le comportement du député qui, selon eux, s'oppose à l'élection d'un nouveau maire par le conseil communal, suite au décès de l'ancien édile. Sékou Savané reproche au nouveau maire son accointance avec le PUP, le parti de feu Lansana Conté.

L’opposition guinéenne en colère contre le président Condé

Ainsi, l’opposition guinéenne dénonce l’absence de dialogue et notamment le manque de volonté du pouvoir d’organiser les élections communales qui devaient pourtant se tenir au premier trimestre de cette année. Elle s’estime méprisée. Pour en parler, RFI a reçu le porte-parole parole de l’opposition, Aboubacar Sylla.

Source: http://www.rfi.fr/afrique/20140610-opposition-guineenne-menace-reprendre-rue-alpha-conde-dalein-diallo/

Tag(s) : #Politique-Guinée