Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Radio-Canada / Ebola : 1427 morts et une épidémie difficile à évaluer

Le décompte macabre se poursuit en Afrique de l'Ouest. La fièvre Ebola a déjà tué 1427 personnes, rapporte l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un nouveau bilan rendu public aujourd'hui.

Au moins 142 nouveaux cas confirmés, probables ou suspects, ainsi que 77 décès ont été enregistrés en Guinée, au Liberia, à la Sierra Leone et au Nigeria, précise l'OMS.

L'ONU et Médecins sans frontières (MSF) évoquent même le risque d'une nouvelle flambée de l'épidémie au Liberia, où le virus s'est désormais propagé à l'ensemble du territoire.

Une ampleur difficile à évaluer

Pour l'OMS, l'ampleur de l'épidémie d'Ebola en Afrique occidentale est sous-évaluée pour plusieurs raisons.

Des familles cachent le fait que certains de leurs membres sont affectés par la maladie. En l'absence de traitements, ces familles préfèrent garder leurs malades chez eux pour mourir.

Ayant peur du rejet de la société et de la stigmatisation pour eux et leurs familles, certains malades ne révèlent pas leur état de santé.

Cette situation a d'ailleurs amené la Sierra Leone à légiférer. Le Parlement a ainsi adopté en urgence une loi punissant d'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à deux ans quiconque « cache un patient contaminé par Ebola ou d'autres maladies contagieuses de même nature ».

S'ajoute à cela le manque de personnel médical dans les centres de soins, qui finissent par fermer leurs portes.

Aussi, les familles s'empressent d'enterrer les corps des leurs sans informer les autorités notamment dans les villages où il est très difficile la recherche des causes de la mort.

Dans certaines régions du Liberia, les attaques des centres de soin sont de plus en plus nombreuses, rapporte L'OMS. Elle estime que ce phénomène laisse présager l'existence d'un « bloc invisible » de patients qui n'ont pas été détectés par les services de surveillance.

Évoquant des « zones grises », l'organisation onusienne relève également que des villages n'acceptent pas de voir arriver des équipes de soins, malgré les soupçons de cas d'Ebola et de cas mortels.

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/08/22/007-ebola-dernier-bilan-1427-morts-evaluation-ampleur-difficile.shtml

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest