Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Radio-Canada / Le pape s'élève contre la persécution et les violences fondamentalistes

Devant des dizaines de milliers de personnes rassemblées sur la place Saint-Pierre à Rome, le pape François a dénoncé avec ferveur jeudi, jour de Noël, la « persécution brutale » menée par les combattants de l'État islamique contre des groupes ethniques et religieux en Irak et en Syrie.

Dans sa traditionnelle bénédiction « Urbi et orbi », c'est-à-dire à la ville et au monde, le souverain pontife s'est élevé d'un ton sévère contre les violences fondamentalistes et a appelé l'humanité à ne pas se montrer indifférente face aux souffrances de ce monde.

« Je lui demande, au Sauveur du monde, de veiller sur nos frères et nos soeurs en Irak et en Syrie, eux qui depuis si longtemps déjà subissent les effets d'un conflit qui se poursuit, et eux qui ensemble avec ceux qui appartiennent à d'autres groupes ethniques et religieux, souffrent d'une persécution brutale. » — Le pape François prononçant son allocution solennelle de Noël au Vatican

« Trop d'enfants victimes de violences et de trafics »

Le massacre de 133 écoliers par un commando taliban à Peshawar, au Pakistan, a été dénoncé par le pape argentin qui souhaite du réconfort à ces familles éprouvées.

« Trop d'enfants sont victimes de violences et de trafics », a-t-il déclaré. « Ils sont victimes d'abus et exploités sous nos propres yeux et avec notre silence complice », a poursuivi le Saint-Père à partir de la loggia de la basilique Saint-Pierre. Puis, dans une référence explicite à l'avortement, François a déploré les enfants « tués avant de voir la lumière ».

Dans ce message retransmis par des télévisions du monde entier, le pape n'a pas passé sous silence d'autres conflits, exhortant les Ukrainiens à surmonter les tensions et à trouver le chemin vers la fraternité et la réconciliation. Le souverain pontife a aussi plaidé pour une fin des conflits dans de nombreux pays africains et a appelé à une reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

Quelques heures plus tôt, mercredi soir, le pape a célébré la veille de Noël avec une messe à la basilique Saint-Pierre, et un appel téléphonique à des réfugiés irakiens forcés par des islamistes de quitter leur domicile. Il a notamment comparé le sort des réfugiés irakiens à celui de Jésus.

L'année 2015 s'annonce chargée en déplacements pour le pape, qui se rendra en Asie, en Afrique, en Amérique latine et aux États-Unis.

De l'agitation place Saint-Pierre

Bien après que le pape François eut prononcé sa bénédiction, un incident est venu marquer la journée de Noël au Vatican. Une militant des Femen a exhibé ses seins nus et a franchi les barrières de sécurité pour s'emparer de la statuette de l'enfant Jésus dans la crèche. Les témoins ont pu voir qu'il était écrit, sur sa poitrine : « Dieu est une femme ». Un gendarme est par la suite parvenu à la rattraper et à lui reprendre le santon.

Rappelons que les Femen sont opposées aux positions adoptées par l'Église catholique en matière d'avortement et d'union libre.

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/12/25/003-pape-francois-persecution-irak-enfants-pakistan.shtml

Tag(s) : #International