Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LDRG - Guinée: Réaction suite à l'annonce de la candidature de Dadis Camara aux élections

Depuis quelques jours, suite à l'annonce de la candidature aux élections présidentielles de Mr Dadis Camara, ex-chef de la junte militaire ayant pris le pouvoir par coup d'État militaire en décembre 2008, la galaxie politique guinéenne réagit de manière très nauséabonde.

Alors que certains se réjouissent de cette candidature, d'autres en prennent acte, et certains sont mêmes convaincus que cela permettra l'alternance politique en Guinée. C'est tout de même incroyable qu'aucun acteur politique Guinéen n'a les tripes pour dénoncer cette "folie de pouvoir" de l'un des principaux acteurs des massacres de Septembre 2009. Il est vrai qu'aux lendemains du coup d'État militaire de décembre 2008, ces mêmes acteurs politiques rivalisaient de précipitation pour prêter allégeance à Dadis Camara. Mais enfin, de là à passer en sourdine les souffrances des victimes des massacres de Septembre 2009, cela dépasse l'entendement. Il y a des familles qui n'ont pas pu jusqu'aujourd'hui faire le deuil parce que tout simplement on a fait disparaître le corps de leurs enfants suite à ces massacres. Je connais une femme qui est traumatisée par les massacres de Septembre 2009. Elle fut violé par les milices ayant pris part à ces massacres. Aujourd'hui, elle a peur de sortir seule de chez elle, et elle a très peur de retourner en Guinée. Et depuis l'annonce de la candidature de Dadis, j'imagine ce qu'elle ressent. Comme elle, elles sont nombreuses les femmes qui furent violées lors des massacres de Septembre 2009 en Guinée.

Alors, que Dadis Camara surgissent de Ouagadougou pour annoncer sa candidature aux élections présidentielles, c'est soit une persistance de sa "folie de pouvoir" ou alors un "total mépris" pour la vie humaine. De plus, nous parlons de quelqu'un qui est accusé de "crimes contre l'humanité". C'est tout de même un manque de vergogne de la part de Dadis Camara, et une absence totale de référence morale pour la classe politique guinéenne qui, selon toute vraisemblance, bat tous les records en matière de bassesse morale lorsqu'il s'agit de conquérir le pouvoir.

Nous comprenons bien la volonté des femmes de la forêt de voire Dadis retourner au pays. Dadis est un fils du pays et l'idée même d'avoir des Guinéens exilés hors du pays est insupportable pour nous. Mais le vivre ensemble doit se faire dans le respect de la dignité de tous. La place de Dadis est avant tout devant le tribunal. Nous fustigeons d'ailleurs le manque de volonté politique du pouvoir en place à faire la lumière sur cette affaire. Aujourd'hui, les pensées de toute la nation doivent plutôt aller vers ces familles endeuillées et ces femmes violées et brisées.

Mamadou Oury Diallo
Président
de la LDRG

Tag(s) : #Politique-Guinée