Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« LDRG – Guinée : Résultats du Référendum électronique sur le Projet Nouvelle République »

Mesdames et messieurs,

Au cours des deux précédentes semaines, à travers un vote électronique, la LDRG a lancé le RÉFÉRENDUM sur le Projet Nouvelle République. Durant cet exercice citoyen exemplaire de transparence et de démocratique, nos compatriotes de l’intérieur comme de l’extérieur de la Guinée se sont exprimés. Nous vous recueilli vos avis à travers les réseaux sociaux (Google, Facebook, Twitter, SMS, …).

Au bout de ces deux semaines de consultation, vous vous êtes exprimés sur un certain nombre de propositions de lois dont nous vous livrons ici les résultats consolidés :

Question 1 : 123 votants

  1. 68.5% des votants, contre 31.5%, sont favorables pour qu’il figure dans notre prochaine Constitution l’interdiction pour tout agent de l’État de détenir un compte bancaire à l’extérieur de la Guinée durant son mandat public. Par agent de l’État, il faut entendre : membre du gouvernement, parlementaires, fonctionnaires, juges, militaires, gendarmes, policiers, agents des collectivités décentralisées, responsables des entreprises publiques, et toute personne physique ou morale investi d’une mission publique. Les exceptions doivent être définies par une loi du Parlement.
  2. 77.4% des votants, contre 22.6%, sont favorables pour que seuls les citoyens de nationalité guinéenne puissent participer aux élections et accéder aux fonctions publiques de l’État.
  3. 51.6% des votants, contre 48.4%, sont favorables pour que les forces de défense et sécurité ne puisse pas détenir de double nationalité.

Question 2 : 98 votants

  1. 78.1% des votants, contre 21.9%, sont favorables pour qu’il figure dans notre prochaine Constitution l’interdiction à tout membre du gouvernement ou à tout membre de l’Assemblée nationale d’occuper une quelconque fonction dans une entreprise privée ou un organisme public, ou encore de recevoir des cadeaux et de l’argent de la part d’entreprises privées ou d’organismes publics.
  2. 79.7% des votants, contre 20.3%, sont favorables pour que soit considéré comme une preuve suffisante d’accusation de corruption toute accumulation excessive de richesse d’un agent public au-dessus du niveau de vie normale que son salaire peut lui procurer. Les votants sont favorables dans les mêmes proportions à ce que, en cas d’accusation d’accumulation illicite de richesses, la responsabilité de la preuve revienne en dernier ressort aux accusés.
  3. 87.5% des votants, contre 12.5%, sont favorables pour que l’État garantisse totalement la sécurité des agents et citoyens engagés dans la lutte contre la corruption en Guinée, ainsi que leurs familles.

Question 3 : 104 votants

  1. 62.3% des votants, contre 37.7%, sont favorables pour qu’il figure dans notre prochaine Constitution l’obligation de choisir les membres du Gouvernement au sein des formations politiques en tenant compte de leur représentation au sein du Parlement.
  2. 59.3% des votants, contre 40.7%, sont favorables pour que le parti majoritaire au Parlement occupe 70% des sièges au sein du Gouvernement, et que le Premier ministre, chef du gouvernement, soit issu du parti politique majoritaire au sein du parlement.
  3. 61.1% des votants, contre 38.9%, sont favorables pour que 30% des sièges au sein du Gouvernement reviennent à l’opposition politique en fonction de leur représentativité au sein du Parlement.

Question 4 : 84 votants

  1. 68.9% des votants, contre 31.1%, sont favorables pour qu’il figure dans notre prochaine Constitution la possibilité pour tout citoyen jouissant pleinement de ses droits de participer en tant que Candidat Indépendant aux élections en Guinée, à condition que la personne n’ai pas été membre d’un parti politique au cours des 3 années immédiates avant la date de l’élection.
  2. 68.9% des votants, contre 31.1%, sont favorables pour que les juges, les officiers du ministère public, les membres des forces armées et de police ne puissent pas adhérer à un parti politique durant leur mandat public.
  3. 62.2% des votants, contre 37.8%, sont favorables que tout ancien Président de la République puisse se représenter aux élections présidentielles à condition qu’il ne soit pas le président de la république sortant au terme d’un second mandat consécutif, qu’il ait terminé normalement ses mandats, et qu’il ne soit pas membre du Conseil d’État.

Question 5 : 99 votants

  1. 67.6% des votants, contre 32.4%, sont favorables pour qu’il figure dans notre prochaine Constitution l’abolition totale de la peine de mort sous toutes ces formes en Guinée.
  2. 69.7% des votants, contre 30.3%, sont non seulement pour la préservation constitutionnelle du secret de la rédaction au sein des médias, mais aussi, contre la censure et toutes formes d’interférence de l’État dans la production et les diffusions médiatiques.
  3. 76.5% des votants, contre 23.5%, sont favorables à ce que le Parlement dispose du pouvoir de mettre en cause la responsabilité du Gouvernement ou celle d’un ou plusieurs membres du Gouvernement par le vote d’une Motion de censure.

Mesdames et messieurs,

Ce sont là les résultats consolidés de la consultation générale initiée il y a deux semaines par la LDRG. Ces résultats ne veulent pas dire que le vote majoritaire l’emporte sur chaque proposition. En réalité, partout où nous avons une large majorité, nous allons inclure l’article de loi en tant que tel dans le Projet Nouvelle République. Et partout où nous avons une majorité relative, nous allons aménager l’article de loi afin qu’il puisse recueillir un niveau de consensus acceptable avant de l’inclure dans le Projet Nouvelle République.

Mesdames et messieurs,

En rédigeant à huis-clos et en décrétant le 13 mai 2010 contre nous, nous le Peuple de Guinée, une constitution incohérente et oppressive, voici le formidable exercice de transparence et de démocratie auquel les acteurs politiques ont été incapables. Ils craignent la transparence, la démocratie et la participation du peuple. Seulement avec cet simple exercice de transparence et de démocratie, la LDRG participe à l’éducation citoyenne plus que ne le fait l’ensemble des partis politiques guinéens réunis.

Alors que le 13 mai nous allons célébrer la Journée Nationale du Refus et du Rejet, il ne nous reste plus qu’à vous inviter à SIGNER et à faire signer la Pétition pour la Nouvelle République en suivant ce lien : http://www.gopetition.com/petition/35635/sign.html Cette Pétition compte déjà 765 signataires. Ce sont 765 voix qui s’élèvent chaque jour, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, pour réclamer la tenue d’un RÉFÉRENDUM POPULAIRE sur une Nouvelle Constitution répondant aux aspirations démocratiques de notre Peuple. Nous avons besoin de chacune de vos signatures pour renforcer et faire entendre ces voix qui appellent au Renouveau en Guinée. Il n’y a plus de petits gestes. Chaque signature compte. La LDRG est justement là pour transformer les petits gestes de chacun de nous en une grande œuvre collective!

Mesdames et messieurs,

Certains parmi nous en seraient tentés, mais je vous invite à ne surtout pas minimiser ce magnifique exercice citoyen de transparence et de démocratique que nous avons accompli au cours deux dernières semaines. Cet exercice que nous avons effectué à échelle réduite aujourd’hui sera le même que nous effectuerons aux beaux jours de Changement en Guinée à l’échelle de toute la nation. Nul ne sera laissé pour compte en ces beaux jours de Changement. Au nom de la patrie, nous sollicitons votre adhésion!

« DIVERSITÉ – LOI – LIBERTÉ »

La LDRG

Tag(s) : #Société-Guinée