Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sécuritisation à outrance de la Guinée: À quelles fins?

Depuis quelques semaines, Conakry semble être devenu le chantre de la lutte contre le terroriste continental. Il y a quelques jours, le Président Alpha Condé proclamait en public "... les français m'ont appelé pour me dire que la Guinée sera attaquée...". Puis, Alpha Condé réclame depuis peu un débat national sur le port du voile intégral en Guinée. Il a également entamé une tournée régionale qui l'a amené au Niger, où il a prêté ses services à la coalition africaine qui lutte contre Boko Haram, et au Sénégal, où il parle de sécurité et de lutte contre le terrorisme avec son homologue Macky Sall.

Nous savons bien qu'il est dans l'air du temps de parler de lutte contre le terrorisme de Boko Haram, d'Al-Qaeda et de l'État Islamique. Mais de là à se lancer dans une opération de "sécuritisation" aveugle, il y a des risques qui se posent et des questions à se poser.

Premièrement, la Guinée est engagée dans la mission onusienne au Mali voilà plus de 8 mois. Nous souhaitons avoir une évaluation de cette mission. La Guinée est-elle engagée pour le respect de l'intégrité territoriale du Mali ou pour la lutte contre le terrorisme transfrontalier dans le Sahel? Quel rôle joue le contingent guinéen? Quels sont les objectifs atteints? Quelle est la durée de cette mission? La solidarité de la Guinée envers le respect de l'intégrité territoriale du Mali est sans limite. Mais les soldats Guinéens n'ont pas vocation à rester indéfiniment au Mali. Après l'accord d'Alger entre le Gouvernement du Mali et les groupes touaregs rebelles, les soldats maliens patrouillent désormais dans le nord du Mali. Une part très importante de la mission des troupes guinéennes est ainsi atteinte. Nous attendons un calendrier précis du retrait des soldats guinéens du Mali.

Deuxièmement, la Guinée est entièrement solidaire du Nigéria, du Niger, du Tchad et du Cameroun dans la lutte contre Boko Haram. La Guinée a sans doute un rôle à jouer dans cette lutte. Mais il est évident que le rôle de la Guinée ne peut pas être d'ordre militaire dans cette guerre. Aujourd'hui, les troupes de la coalition contre Boko Haram sont largement plus équipés et formées que les soldats guinéens pour affronter Boko Haram. Par ailleurs, il est évident qu'il faut combattre militairement Boko Haram, cependant l'approche de la "guerre totale" n'est certainement pas la seule option contre ce groupe terroriste. La guerre ne sera jamais gagnée si les populations du nord du Nigéria n'ont d'autres alternatives que de se joindre aux groupes terroristes. De ce fait, l'éducation et la redynamisation socioéconomique du Nord du Nigéria doivent faire partie intégrante de la stratégie de lutte contre Boko Haram. À ce niveau, la Guinée pourra jouer les bons offices pour la campagne de mobilisation des ressources humaines et financières à l'échelle continentale et internationale au profit du plan de développement du Nord qui sera défini par le gouvernement du Nigéria.

Troisièmement, nous aimerions que le Président Alpha Condé explique aux populations guinéennes l'alerte que les français lui ont donnée. Quel groupe armé ou quel groupe terroriste va attaquer la Guinée? Où est-ce que cette attaque interviendra? Le mode d'opération des groupes terroristes qui opèrent dans la région est bien connue. Avant de frapper, ils envoient toujours des menaces aux pays visés. À ce jour, la Guinée n'a jamais reçu de menace de la part d'un quelconque groupe terroriste. Si le Président Alpha Condé n'est pas capable de répondre à toutes ces questions, alors nous invitons aux partenaires français de confirmer publiquement cette déclaration du Président Alpha Condé.

Quatrièmement, sur la question du voile intégrale, avant de commencer un quelconque débat, nous invitons le Président Alpha Condé à nous faire l'état de la situation en Guinée. Qu'elle est l'ampleur du phénomène en Guinée? Il y a combien de femmes qui portent le voile intégrale en Guinée? En quoi cela représente une menace pour la sécurité intérieure de la Guinée? La menace à la sécurité intérieure est-elle à un niveau qui justifierait la violation de la liberté individuelle des ces femmes? Avant d'avoir des réponses précises à l'ensemble de ces questions, toutes déclarations sur la question du port du voile intégrale sera considéré comme de nature provocatrice et de stigmatisation d'une partie de la population guinéenne. Ce sont ce genre de propos qui sont la véritable menace à la sécurité intérieure.

Cinquièmement, en parlant de sécurité extérieure, il faut d'abord avoir fait ses preuves à l'intérieure. Lorsque Alpha Condé prenait le pouvoir il y a 5 années, les principales menaces à la sécurité intérieure de la Guinée étaient: les réseaux narcotiques, le banditisme de grand chemin, la rébellion armée et la dislocation des forces armées guinéennes. Quel est le bilan du Président Alpha Condé aujourd'hui sur l'ensemble de ces menaces? Est-ce que ces menaces ont diminué ou ont-elles augmentées en Guinée? Quelque soit la fibre panafricaine du Président Alpha Condé, cependant il est évident que la Guinée ne peut pas prétendre se projeter à l'extérieur si elle n'est pas en mesure d'écarter les menaces à sa propre sécurité intérieure.

Les questions de sécurité et de guerre ne sont pas des questions à prendre à la légère. Ce sont des questions de vie et de mort. Ce sont des questions qui engagent nos soldats et leurs familles dans des théâtres de guerre. La guerre n'est pas un jeu d'enfants de cœur. Avant d'aller à la guerre, il faut avoir toutes les informations et déterminer des objectifs précis et un calendrier bien établi. À quelques mois d'élections très problématiques en Guinée, nous invitons le Président Alpha Condé à faire preuve d'un bon jugement. Aucun destin individuel ne vaut le basculement de la Guinée vers une sécuritisation à outrance et aveugle.

Monsieur le président vous vous rendez vers des eaux très dangereuses dont vous n'avez aucun contrôle. Aujourd'hui, il est peut-être de votre intérêt personnel, mais certainement pas de l'intérêt de la Guinée de naviguer dans ces eaux. La Guinée ne vous suivra pas aveuglement dans ces eaux. Ceux qui vous conseillent de glisser vers cette voie vous trahissent et trahissent la nation. Vous y perdrez votre pouvoir.

Mamadou Oury Diallo
Pr
ésident de la LDRG

Tag(s) : #Société-Guinée