Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielles en Guinée: Avec ces élections, c'est toute la nation qui est perdante

Au nom de la LDRG, je tiens a saluer le déplacement massif du peuple de Guinée vers les bureaux de vote malgré les quelques poches de violences qui ont entaché la période électorale. Cet engouement du peuple de Guinée pour les élections est la preuve la plus palpable de l'attachement du peuple de Guinée à la Démocratie et aux valeurs de citoyenneté.

Dans ce processus électoral en cours, il n'y a aucun doute que le peuple de Guinée a joué sa partition. Cependant, l'intégrité du vote du peuple et la crédibilité du scrutin s'en retrouvent fortement remises en cause par des pratiques indignes d'une élection libre et transparente. Parmi ces pratiques:

1-La cartographie électorale est loin d'être optimale. Plusieurs centaines d'électeurs étaient appelés à faire un déplacement de plus de 50 km pour pouvoir voter;

2-Des centaines électeurs disposant de leur carte d'électeur n'étaient pas en mesure de voter parce que leur nom ne figurait pas sur la liste électorale;

3-Des centaines électeurs disposant de leur carte d'électeur et ayant leur nom sur la liste électorale n'ont pas pu voter parce qu'il n'y a avait plus de bulletin de vote;

4-Une bonne partie des électeurs n'ont pas reçu leur carte d'électeur;

5-Le retard dans l'ouverture des bureaux de vote;

6-Le vote dans certains bureaux de vote se déroulait sans enveloppe;

7-Les noms figurant sur les listes électorales n'étaient pas classés en ordre alphabétique, retardant ainsi l'exercice du vote;

8-Des délégués de certains partis ayant fait l'objet d'intimidation, d'arrestation et étant privé d'exercer leur fonction;

9-Des Procès verbaux ayant été signés de manière indue par des acteurs non désignés par des partis politiques;

10-Le bourrage des urnes par endroits;

11-Dans plusieurs cas, l'impression de plusieurs cartes d'électeurs pour le même votant; et

12-Des délégués de partis politiques étant privé d'une copie des Procès Verbaux au sein des bureaux de vote.

Selon nos observations soutenues par des preuves, non seulement ces irrégularités revêtent un caractère systématique, mais de plus, elles participent à la violation flagrante du code électoral guinéen. Au cours de ces élections, malgré la mobilisation du peuple pour le vote, nous avons assisté à un bafouillement total du droit de vote des citoyens Guinéens. Ce fut une véritable pagaille qui ne fait honneur à aucun Guinéen. La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a exposé largement son incompétence. Aucune leçon n'a été tirée des précédentes élections. Aucun candidat à l'élection présidentielle qui se respecte ne peut s'estimer être un "élu légitime de la nation" avec de telles élections. Et la LDRG ne peut en aucun cas reconnaître les résultats issus de telles élections.

En pleine négociation pré-électorale entre le pouvoir et l'opposition, la LDRG, au titre de sa position d'avant-garde de la société civile indépendante guinéenne, avait interpelé la communauté internationale historiquement impliquée dans la gestion des crises en Guinée (ONU, OIF, UE, FRANCE et USA) sur la nécessité de garantir une élection crédible et transparente en Guinée. En dépit des efforts des uns et des autres, ces élections se révèlent être malheureusement une véritable mascarade. Cela est le pire des scénario pour la Guinée et la sous-région. Aujourd'hui, nous appelons donc la communauté internationale a immédiatement intervenir pour éviter que la situation ne dégénère en Guinée.

La Solution est très simple: l'annulation du vote dans les endroits jugés problématiques. Et la possibilités pour les citoyens issus de ces zones de pouvoir exercer librement leur droit et devoir citoyen. À défaut de cela, nous, membres et sympathisant de la LDRG, appelons à l'ouverture d'une nouvelle période de transition qui dotera la Guinée d'institutions compétentes et légitimes pour organiser des élections crédibles, transparentes et irréprochables.

Au nom de la LDRG, j'invite l'ensemble de la nation à se placer au-dessus des appartenances politiques et ethniques. Ce à quoi nous assistons est indigne d'une nation qui aspire à la démocratie. Ceci n'est pas la Guinée dont nous rêvons. Il n'y a aucun gagnant dans cette affaire: c'est toute la nation qui est perdante. La Guinée est belle et bien capable d'organiser des élections libres, crédibles et transparentes. Nous invitons tous les partis politiques à s’astreindre de tout appel à la violence. Nous invitons les institutions républicaines à assumer immédiatement leur responsabilité.

DIVERSITÉ - LOI - LIBERTÉ

Mamadou Oury Diallo
Président de l
a LDRG

Tag(s) : #Politique-Guinée