Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guinée - Survol de l'actualité: Les trois nouvelles qui ont attiré mon attention

Trois nouvelles ont attiré mon attention ces derniers jours en Guinée.

1-LA RECOMPOSITION DE LA CENI: La position de la LDRG depuis la précédente élection présidentielle est très claire. Nous réclamons une transformation de la CENI en une institution entièrement technique. La société civile guinéenne doit en faire une priorité absolue. Il ne sert à rien d'aller demander des fonds pour surveiller des élections qui seront biaisées, non transparentes et non démocratiques. Nous, la société civile indépendante, devons prendre toute la place qui nous est dû au sein de cette institution hautement importante pour la stabilité politique de notre pays.C'est cette institution qui mettra le feu ou qui calmera les tensions politiques en Guinée. La loi électorale doit être changée et il nous revient, nous les acteurs de la société civile indépendante, à en convaincre les acteurs politiques des deux bords du bien fondé d'un total changement dans la structure et la gouvernance de cette institution. Pour ce qui est du président de la CENI, depuis les élections présidentielles d'octobre 2015, nous réclamons sa démission et sa comparution devant les tribunaux. Lorsqu'une CENI est incapable de livrer des cartes d'électeurs aux citoyens, lorsqu'elle est incapable de classer les noms sur les listes électorales par ordre alphabétique, et lorsqu'elle est incapable de mettre à la disposition des différents partis politiques les PV des bureaux de vote, alors, oui, il faut le dire, le président d'une telle institution doit répondre devant les tribunaux et en tirer toutes les conséquences. D'après la Commission d'Observation de l'Union Européenne, cette élection fut lamentable pour le peuple de Guinée. Alors il faut bien que quelqu'un en tire les conséquences.

2-QUI EST DE LA MOUVANCE ET QUI EST DE L'OPPOSITION: Nul ne mettra en doute le flaire politique et les compétences de Mr Sydia Touré de l'UFR. Moi même j'ai une grande admiration pour ce monsieur. Mais il faut avouer qu'il manque d'inspiration depuis un bon moment. Comment pouvez-vous annoncer de manière aussi fracassante au monde entier votre ralliement au pouvoir, occuper les fonctions non constitutionnelles et non républicaines de haut représentant du chef de l'État, être présent dans le gouvernement, et par la suite, à la veille des élections, venir faire la pagaille au sein des démembrements de la CENI en disant que vous êtes de l'opposition. Ces pratiques ne font pas honneur à Mr Sydia Touré. Ce sont ces pratiques sombres qui retardent notre pays et mettent en péril la stabilité politique en Guinée. Si Mr Sydia Touré croît qu'il a fait une erreur en choisissant de s'allier au pouvoir en place, rien ne l'empêche d'abandonner ses fonctions, de sortir du gouvernement et de rejoindre l'opposition. Il ne perdra pas la face à cause de cela. Tout le monde fait des erreurs. Mais, excusez-moi, vous ne pouvez pas vivre, manger, dormir et faire vos besoins au sein du palais sékoutouréya et venir dire que vous êtes de l'opposition. Les partis d'oppositions ne l'accepteront pas. Nous, les citoyens guinéens, non plus nous ne l'accepterons pas. Je crois que l'UFR a tout intérêt à clarifier très vite sa position car l'heure n'est pas aux jeux de cache-cache en Guinée.

3-MR DAMARO CAMARA AFFIRME QUE CELLOU DALEIN DIALLO EST SON OPPOSANT POLITIQUE, MAIS CELA NE PEUT PAS L'EMPÊCHER DE L'APPELER: l'honorable Damaro Camara fait partie des acteurs politiques de la Guinée avec qui il est possible de faire quelque chose. Mais ce ne sont là que des mots. Nous préférons que ces mots soient adressés aux militants du parti au pouvoir à la base. Nous n'avons pas entendu Mr Damaro lorsqu'une citoyenne a été empêché d'assister à un mariage à Siguiri parce que tout simplement elle est de l'autre bord politique ou ethnique. Des militants de l'opposition croupissent dans les geôles du pouvoir en Guinée pour la simple et unique raison d'avoir milité pour un parti d'opposition. Donc, nous invitons Mr Damaro, lui qui est capable de tenir un discours politique moderne, de faire entendre sa voix sur ces réalités indignes pour l'exécutif Guinéen et indignes pour la Guinée du 21ème siècle.

Mamadou Oury Diallo

Président de la LDRG

Tag(s) : #Politique-Guinée