Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LDRG - Élections au Gabon: Les voies du dialogue doivent être privilégiées

La LDRG, comme la majorité des mouvements Démocrates du continent, tient à exprimer sa déception suite à la tournure qu'à pris les élections présidentielles au Gabon. Le processus électoral au Gabon semblait ci-bien se dérouler jusqu'au moment de l'auto-proclamation du candidat Mr Jean Ping comme vainqueur avant les résultats de la commission électorale. Puis, s'en ai suivi une série de violence aveugle après la proclamation des résultats qui donnent Mr Ali Bongo vainqueur. Au sein de la LDRG nous déplorons et condamnons ces violences aveugles. Nous invitons les deux parties à privilégier les voies institutionnelle et du dialogue pour aplanir leur divergences.

Par ailleurs, au sein de la LDRG, nous avions déjà remarqué quelque chose de nauséabond dans les arguments de certains candidats. Porter tous ses arguments de campagne sur l'extrait de naissance de son adversaire dans un pays où tout le monde connaît qui est qui n'est pas en mesure d'assurer la sérénité du processus électorale. Le peuple gabonais mérite un peu plus de respect pour une élection présidentielle. Les acteurs politiques gabonais sont quand même des candidats de grande qualité qui ne devraient pas voler aussi bas. Il faut en tirer toutes les leçons pour l'avenir.

Puis, au sein de la LDRG, nous observons depuis quelques temps une certaine forme d'ingérence déplacée des plus hautes autorités de la Côte d'Ivoire dans les affaires internes d'autres pays africains. Hier c'était le Burkina Faso et aujourd'hui c'est le Gabon. Où est-ce que les autorités Ivoiriennes vont s'arrêter? Nous condamnons de la manière la plus ferme ces pratiques qui n'honorent pas la Côte d'Ivoire.

Finalement, nous invitons les protagonistes au Gabon à tirer avantage de la mission de facilitation de l'Union Africaine pour trouver des solutions pacifiques à cette crise. La dernière chose dont le Gabon et la sous-region ont besoin est de l'instabilité.

Mamadou Oury Diallo
Président de la LDRG

Tag(s) : #Afrique Centrale