Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président colombien Juan Manuel Santos a accepté samedi le prix Nobel de la paix pour son rôle dans la conclusion de l'accord de paix signé avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Lors de la cérémonie à l'hôtel de ville d'Oslo, M. Santos a dédié son Nobel à toute la Colombie, particulièrement aux 220 000 Colombiens tués et aux 8 millions de personnes déplacées par le conflit.

« Avec cet accord, nous pouvons dire que le continent américain, de l'Alaska à la Patagonie, est une terre en paix », a déclaré le président Santos.

Cet accord historique, conclu au mois d'août dernier après quatre ans de négociations, avait initialement été rejeté par les Colombiens lors d'un référendum en octobre. Le Congrès colombien a approuvé une nouvelle version, le 30 novembre dernier.

Selon le chef d'État, l'accord de paix de Colombie, qui met fin à un conflit civil de 52 ans, est « un rayon d'espoir » dans un monde « perturbé par tant de conflits et d'intolérance ».

« Il [cet accord] prouve ce qui, au premier abord, semble impossible peut, avec de la persévérance, devenir possible même en Syrie, au Yémen ou au Soudan du Sud », a-t-il ajouté, évoquant les conflits civils qui persistent au Moyen-Orient et en Afrique.

Le roi Harald V, des membres du gouvernement norvégien et quelques victimes du conflit colombien, dont l'ex-otage Ingrid Betancourt, ont assisté à la cérémonie.

Juan Manuel Santos a également profité de son discours pour réévaluer sa position en ce qui concerne la lutte contre la drogue, dans son pays, qui a « payé le plus cher en nombre de morts et en sacrifices ».

M. Santos juge que cette lutte, largement soutenue par les États-Unis, a engendré énormément de violence et de dégâts environnementaux dans les pays où se trouvent des fournisseurs de cocaïne. Il estime que la lutte contre la drogue devrait être supplantée par une focalisation globale sur les lois qui interdisent la consommation des substances illégales.

« Il est absurde d'emprisonner quelqu'un qui cultive du cannabis, lorsqu’on peut dorénavant le cultiver et en consommer légalement dans huit États aux États-Unis », a-t-il soutenu.

Les prix Nobel 2016 de littérature, de médecine, de physique, de chimie et d'économie seront remis plus tard lors d'une cérémonie à Stockholm.

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1005085/le-president-colombien-recoit-son-prix-nobel

Radio-Canada / Le président colombien reçoit son prix Nobel
Tag(s) : #Amérique Latine