Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guinéennes et guinéens,

Mes très chers compatriotes,

Je souhaite saisir l’occasion de ce 18 Juillet, la Journée Internationale Nelson Mandela, pour vous adresser, au nom de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée (LDRG), un Message de fraternité, d’amour, de réconciliation et de paix.

 

Depuis l’ouverture de la période de transition en décembre 2008, voilà près de 10 années que nous assistons à une vague d’intolérance sans précédent dans notre pays. Les discours de haine et les violences ethniques se banalisent. L’État se confond à la communauté ethnique du président et l’opposition à celle du chef de file de l’opposition. Les vieux partis politiques sont dominés par des extrémistes ethnocentristes qui font peu de place à des propositions et à des critiques objectives. Dans ces conditions, seule une poignée d’individus, encore et toujours les mêmes, accapare et confisque les richesses du pays au détriment de la grande majorité des populations qui croupissent dans l’extrême pauvreté.

 

Mesdames et messieurs,

Voilà la triste réalité de l’état de notre nation. Le plus désolant dans cette triste réalité est que les différents belligérants n’ont aucune intention de changer leurs vieilles habitudes. Ils sont incapables de se débarrasser, au sein même de leurs partis, des extrémistes ethnocentristes qui phagocytent la vie politique et la vie publique guinéenne. À cette allure, il est évident que les prochaines échéances électorales ne seront qu’un nouveau cycle d’intolérance, de haine et de violence ethnique. Conduisant à la radicalisation des ethnocentristes et à la division de notre nation. Division après division, notre pays s’éloigne de tout espoir de progrès et de développement alors que le monde autour de nous avance à pas de géants.

 

Guinéennes et guinéens,

Mes très chers compatriotes,

Au cours des 10 dernières années, avec la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée (LDRG), j’ai cherché à influencer positivement le cours des choses en Guinée :

  • J’ai notamment proposé des projets de réforme complets dans tous les domaines de la vie socioéconomique du pays avec l’espoir que les acteurs publics allaient en faire un bon usage;
  • Je me suis fait violence en consentant 34 rudes journées de jeûne et 208 km d’une marche pénible pour éveiller les consciences et appeler les acteurs politiques guinéens au bon sens ; et
  • J’ai récolté à ce jour 1324 signataires issus de toutes les sensibilités de notre nation pour la pétition pour la Nouvelle République.

Malgré ces efforts et ces sacrifices personnels, en dépit du fait que je suis très fier de l’impact que nous avons eu sur la jeunesse et la vie sociopolitique guinéenne, aujourd’hui cependant, je crois qu’il est temps d’aller plus loin afin de faire barrage aux idéologies ethnocentristes qui menacent sérieusement l’avenir de notre nation. J’ai donc décidé de convertir la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée (LDRG) d’une force de proposition et de pression vers un Mouvement politique victorieux.

 

De ce fait, pour les prochaines échéances électorales, les populations guinéennes ne seront plus condamnées à faire le choix entre des extrémistes ethnocentristes d’un bord et des extrémistes ethnocentristes d’un autre bord. Au sein de la LDRG, nous ne faisons aucun compromis avec les ethnocentristes de quelques bords que ce soit. Ils croient en la haine, la séparation et la division. Nous croyons en l’amour de son prochain, au mélange des communautés et en l’union. Je ne ferai aucun compromis avec l’ethnocentrisme. Le seul soutien dont je peux me passer est celui des ethnocentristes récalcitrants qui ne sont pas prêts à changer. Autrement, le Mouvement politique que je suis en train de bâtir a vocation à rassembler toutes les forces progressistes de la nation qui ont la conviction que Soussous, Peuls, Forestiers et Malinkés sont tous les mêmes; et que notre Diversité ethnique est la principale richesse de notre nation. C’est un Mouvement politique qui a vocation à rétablir la confiance entre nos différentes communautés ethniques afin que chacun d’entre nous voit d’abord l’autre comme son semblable. C’est un Mouvement politique qui amènera notre nation à dépasser la question ethnique pour enfin faire face, unie et rassemblée, aux véritables défis socioéconomiques auxquels nos populations sont confrontées dans leur quotidien.

 

Mes très chers compatriotes,

Je le sais, aujourd’hui, les extrémistes ethnocentristes sont ci-bien établis en Guinée que même celles et ceux parmi vous qui avez les mêmes convictions que moi, vous avez du mal à exprimer librement vos sentiments par peur de subir le rejet ou la réprobation de votre communauté. Je le sais, vous êtes présent dans toutes les familles guinéennes et dans toutes les couches de notre société : vous exercez dans la presse et dans nos forces armées; vous exercez dans les secteurs publics, privés et dans l’informel; vous exercez dans les ONGs, les syndicats, la pêche, l’élevage et l’agriculture; vous êtes dans notre ruralité profonde comme dans nos centres urbains; vous êtes à l’intérieur comme à l’extérieur du pays; vous êtes parmi nos talentueux artistes et la bouillonnante jeunesse guinéenne.

 

Aujourd’hui donc, mes chers compatriotes, c’est principalement à vous que je lance un appel au Rassemblement. N’ayez plus jamais peur d’exprimer vos sentiments et de montrer que vous croyez en la fraternité et en la solidarité nationale. Le Mouvement politique que nous sommes en train de bâtir porte un Projet de réconciliation et de renouveau au sein duquel chacun d’entre vous à une place et un rôle à jouer. Nous n’envisageons pas la révolution à tous azimuts. Il est vrai que nous sommes un Mouvement réformateur. Mais nous allons réformer le pays dans le calme et construire sur ce qui existe déjà, sans pour autant perdre du temps dans une chasse aux sorcières stérile. Nous allons par contre planter tous les garde-fous nécessaires pour ne plus jamais que les erreurs du passé ne se reproduise à l’avenir. La seule révolution qui aura lieu, c’est celle de l’amour du prochain car elle est vraiment très belle cette Guinée où nos enfants jouent ensemble, rêvent ensemble, étudient ensemble, travaillent ensemble, accomplissent ensemble, et mangent ensemble dans le même plat sans se préoccuper pour leur bien-être, leur sécurité ou de fausses questions ethniques. Je vous lance cet appel et je vous tends la main : saisissez cette main franche tendue afin qu’ensemble, main dans la main, on marche vers la Paix, le Progrès et le Développement pour tous.

 

Guinéennes et guinéens,

En guise de conclusion, à l’occasion de la Journée Internationale Nelson Mandela, s’il y en a encore parmi vous qui doutaient de ce que peut accomplir la force de la vérité et l’amour du prochain, rappelez-vous simplement de l’illustre Nelson Mandela et de son œuvre. Malgré l’animosité qui existait entre noirs et blancs durant le régime de l’apartheid en Afrique du Sud, même dans ses épreuves les plus difficiles, jamais les extrémistes noirs et les extrémistes blancs n’ont réussi à dominer Nelson Mandela. Madiba a vu juste et il a cru en toutes celles et tous ceux qui, noirs ou blancs, avaient la conviction que tous les Sud-Africains sont les mêmes et que l’Afrique du Sud appartient à tous ceux qui y vivent. Grâce à l’exercice de vérité et réconciliation qu’il mettra en œuvre dans son pays, il a réussi à guérir les plais, à unir noirs et blancs, et à conjurer le démon du divisionnisme entretenu par les extrémistes. Rappelons-nous de l’œuvre de Madiba et tirons-en les leçons utiles pour notre nation.

 

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Mamadou Oury Diallo

Président de la LDRG

#MandelaDay - Guinée: Faire barrage aux idéologies ethnocentristes
Tag(s) : #Société-Guinée, #Politique-Guinée, #Evènements-LDRG, #Afrique, #International