Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le manque d'acteurs politiques ayant de vrais principes et de vrais convictions est une caractéristique propre à la vieille classe politique en Guinée. Le système est totalement pourrit. Le gouvernement décore des acteurs inculpés pour crimes contre l'humanité. D'autres acteurs qui ont excellé en matière de corruption occupent encore aujourd'hui les plus hautes fonctions de l'État. Les plus pourris dont le gouvernement n'a vraiment plus besoin se retrouvent main dans la main au sein des ténors de l’opposition. D'ailleurs le chef de file de l'opposition vient de nommer dans son cabinet l'un des acteurs à cause duquel il y a eu les répressions de Janvier et Février 2007 en Guinée. Sans oublier que chaque vendredi des acteurs de la mouvance ou de l'opposition se rendent à Ouagadougou s'afficher auprès d'un ex-putschiste qui ne s'est pas encore disculpé des accusations de crimes contre l'humanité. Voilà le décor que nous offre la vieille classe politique en Guinée. Et le plus grave est qu'ils se comportent ainsi comme si cela est tout à fait normal, alors que c'est une déviance extrêmement grave.
 
Voilà pourquoi il est urgent de remettre les pendules à l'heure et de rétablir de bonnes références politiques pour nos enfants et les prochaines générations. Nos enfants et les prochaines générations doivent absolument considérer les 5 principes ci-dessous comme la référence en matière de vie politique et publique:
 
1-Premièrement, un acteur coupable de corruption ou de crimes humains ne doit être éligible à aucune fonction de l'État;
2-Deuxièmement, un acteur coupable de corruption ou de crimes humains ne peut se présenter à aucune élection nationale ou locale tant qu'il n'est pas disculpé par la justice;
3-Troisièmement, tout acteur qui accumule des richesses au-delà de ce que peut lui procurer son salaire pendant qu'il occupe des fonctions publiques doit justifier sa richesses devant la justice;
4-Quatrièmement, tout acteur public coupable de corruption, d'incompétence caractérisée, de crimes humains, ou de propos divisionnistes et de haine doit immédiatement être viré de ses fonctions; et
5-Cinquièmement, pour une nation attachée à la forme républicaine de l'État et qui aspire à la démocratie, la primauté du civil sur le militaire doit toujours prévaloir. Donc, rien ne justifie le coup d'État militaire. Tout acteur politique ou public qui soutien des putschistes se rend coupable d'atteinte à la sûreté de l'État.
 
Au sein de la LDRG, nous savons que notre attachement à des principes, des convictions et des valeurs fortes font que les acteurs politiques qui se nourrissent de la misère du peuple depuis plusieurs décennies ne nous portent pas dans leur cœur. Et c'est tant mieux ainsi. S'ils pouvaient nous faire taire, ils le feraient. Autant la chasse aux sorcières ne fait pas partie de notre caractère, autant nous ne comptons travailler qu'avec celles et ceux qui sont prêts à servir honnêtement la nation. Ces Guinéens honnêtes existent et ils sont nombreux. Nous ne les voyons pas assez aujourd'hui parce que ce n'est pas encore leur heure. Mais nous savons où aller les chercher le moment venu. Cela au moins est très clair avec nous. Nous n'avançons pas la face cachée. Le jours où le peuple de Guinée nous portera au pouvoir, chacun sait dès le départ à quoi s'attendre.
 
Mamadou Oury Diallo
Président de la LDRG
LDRG - Des principes et des convictions en politique: une totale perte de repères en Guinée