Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La LDRG apporte un soutien inconditionnel à la grève des enseignants jusqu'au règlement pacifique du conflit qui oppose le gouvernement et les enseignants en Guinée.

Nous invitons le Président Alpha Condé à prendre les choses en main et à se débarrasser tous ceux qui, dans son administration, lui conseil de geler le salaire des enseignants du pays ou de radier des enseignants. C'est totalement insensé. Autant il s'est élevé au-dessus de la mêlée pour refuser la légalisation de la polygamie en Guinée, autant il est appelé à s'élever au-dessus de la mêlée pour inviter le syndicat dans un huit-clos. Nous n'avons pas besoin des caméras pour cet éventuel huit-clos car ils doivent avoir un langage franc entre des Hommes qui veulent tous le bien de ce pays. Je suppose que le refus de légaliser la polygamie est un principe cher au Président et partagé par la majorité de la population guinéenne. De la même manière, un Président doit veiller à ce que les enfants aillent à l'école quel-qu’en soi le prix. Les questions d’ego sont ridicules à ce niveau de responsabilité. Il faut tourner cette page peu honorable.

En tant que Président de la République, mon premier ministre qui me dira que la solution à la crise du système éducatif est la suspension du salaire et la radiation des enseignants ne fera pas 24 heures à sa position. C'est son salaire à lui qui sera suspendu et c'est lui qui sera radié. Le premier ministre n'est pas là pour lire des poèmes chaque début d'année a son Président, ou pour créer des problèmes au pays. Il est supposé être là pour plutôt trouver des solutions. S'il n'est pas capable, qu'il cède la place! Au final, on ne dira pas que c'est Kassory qui ne croît pas à l'école. C'est le mandat du Président Alpha Condé qui sera terni. Alors, nous invitons, pendant qu'il est encore temps, le Président de la République à sauver ce qui reste de l'année scolaire quelque soi ce que pense Damaro Camara ou Kassory Fofana. 

Des solutions existes pour, non seulement reprendre les cours, mais aussi, pour payer les enseignants de manière à les mettre en confiance pour dispenser des cours de qualité à nos enfants. Il faut sauver ce qui reste de l'année scolaire. Le Président Alpha Condé écoute-il? Il ne faut pas perdre ce mandat sur la question de l'éducation.

M.O.D

Tag(s) : #Africa, #Afrique, #Guinée, #Guinea, #Société-Guinée