Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un disque « violent » de gaz tournant autour de l'horizon du trou noir, inexorablement attiré vers le centre. Éventuellement, ce gaz accélère jusqu'à la limite de la vitesse de lumière et atteint une température de 100 millions de degrés. De chaque côté, des « jets astrophysiques » s'éloignant du trou noir, toujours à une vitesse à peine inférieure à celle de la lumière.

Telle est la description qu'a donné de la première photo de trou noir Sheperd S. Doeleman, astrophysicien à l'Université Harvard et chef du projet Event Horizon Telescope, ce matin durant une conférence de presse à Washington.

Ce projet international regroupant 20 télescopes des quatre coins du monde a été lancé en 2006. En avril 2017, ils ont observé pendant dix jours les environs du trou noir M87, qui est situé à 53,5 millions d'années-lumière de la Terre. M87* est 6,5 milliards de fois plus massif que notre Soleil et est situé au centre de la galaxie Messier 87, dans la constellation de la Vierge.

La quantité de données était si importante qu'elles ont dues être transportées par avion plutôt que par internet. « Avec autant de données, l'avion est plus rapide que l'internet », a dit Daniel Marrone, de l'Université de l'Arizona, à la conférence de presse. « C'est l'équivalent de 5000 ans de MP3 ou des autoportraits pris durant la vie de 40 000 personnes. »

Le projet EHT a aussi observé Sagittaire A*, qui se situe au centre de la Voie lactée. Sagittaire A est 4,5 millions de fois plus massif que notre Soleil.
Un trou noir est une ancienne étoile qui a concentré toute sa matière en un point infiniment petit. Ces régions de l'espace sont tellement denses que même la lumière ne peut s'en échapper.

Source:  https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201904/10/01-5221586-le-monde-admire-pour-la-premiere-fois-un-trou-noir.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_cinemaStandard__4470824_section_POS2 ​​​​​​​

Tag(s) : #International