Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans cette dernière ligne droite de la campagne pour les élections présidentielles du 18 Octobre 2020 en Guinée, jusqu'à présent se sont les vivants qui se sont exprimés. Alors que Alpha Condé et son régime ethno-fasciste ne veulent aucunement les entendre, c’est le meilleur moment de laisser s'exprimer les centaines de citoyens innocents que Alpha Condé et son régime ethno-fasciste ont massacré impunément au cours des 10 dernières années. Jamais nous ne devons laisser un quelconque président croire qu'il peut tuer près de 300 innocentes victimes sans jamais avoir à rendre des comptes. C’est ainsi que, comme indiqué ci-dessous, tout au long de la journée du 12 Octobre 2020 j’ai rappelé les noms de ces innocentes victimes et réclamé JUSTICE pour elles sur les réseaux sociaux (Facebook, Tweeter) :

  • Publication 1 - JUSTICE: Souleymane Bah, un restaurateur âgé de 30 ans, a reçu une balle en pleine poitrine lors d’une manifestation dans le quartier d’Hamdallaye, à Conakry, le 13 avril 2015. Il est mort pendant son transport au centre de santé. Rapport de Amnesty International publié le 3 Septembre 2015. Alpha Condé peux-tu rendre Souleymane Bah à sa famille? #Guinée
  • Publication 2 - JUSTICE : Thierno Sadou Diallo, un soudeur de 34 ans, a été tué le 7 mai 2015 lors d’une descente de la gendarmerie dans son quartier. Il avait une femme enceinte et deux enfants. Et il ne participait même pas aux manifestations. Rapport de Amnesty International publié le 3 Septembre 2015. Alpha Condé peux-tu rendre Thierno Sadou Diallo à sa famille? #Guinée
  • Publication 3 - JUSTICE : Le 16 août 2016, à la fin d’une marche pacifique organisée par l’opposition, la police à ouvert le feu sur plusieurs personnes au niveau du rond-point de Bambeto vers 17h30, tuant un jeune homme d’une vingtaine d’années d’une balle dans le cou. Ce jeune était sur sa terrasse, au troisième étage d’un immeuble donnant sur la rue. Publication d’Amnesty International du 17 août 2016. Alpha Condé peux-tu rendre ce jeune à sa famille? #Guinée
  • Publication 4 - JUSTICE: En Juillet 2011, alors que les villageois de Saôrô réclament des emplois auprès de la société minière qui exploite les richesses de leur sous-sol, Alpha Condé y dépêche des militaires pour une expédition punitive. Bilan : 5 morts. Publication du 21 Septembre 2020 de Dr. Antoine Akoi Sovogui, Président du Conseil Supérieur de la Diaspora Forestière - CSDF. Alpha Condé peux-tu rendre ces 5 morts à leur famille? #Guinée
  • Publication 5 - JUSTICE : En aout 2012 la Société minière VALE crée des tensions à Zowota en n’honorant pas ses engagements quant à l’indemnisation des propriétaires des domaines expropriés. Les villageois organisent le 3 aôut une marche de protestation. Et dans la nuit du 4 aout, des militaires sont dépêché et ils attaquent Zowota à une heure du matin. Bilan: 6 villageois tués. Publication du 21 Septembre 2020 de Dr. Antoine Akoi Sovogui, Président du Conseil Supérieur de la Diaspora Forestière CSDF. Alpha Condé peux-tu rendre ces 6 morts à leur famille? #Guinée
  • Publication 6 - JUSTICE : Le 23 mars 2014, des jeunes de Diécké protestent contre la non-publication des résultats d’un concours de recrutement organisé par la Soguipah depuis quatre mois. Le régime ordonne à l’armée de réprimer la protestation. Bilan : 5 morts. Publication du 21 Septembre 2020 de Dr. Antoine Akoi Sovogui, Président du Conseil Supérieur de la Diaspora Forestière CSDF. Alpha Condé peux-tu rendre ces 5 morts à leur famille? #Guinée
  • Publication 7 - JUSTICE : Le 17 février 2020, des élèves manifestent contre le manque d’enseignants à Lola, suite à la grève du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG). Le régime envoie l’armée contre les manifestants. Bilan : 2 adolescents tués. Publication du 21 Septembre 2020 de Dr. Antoine Akoi Sovogui, Président du Conseil Supérieur de la Diaspora Forestière CSDF. Alpha Condé peux-tu rendre ces 2 enfants à leur famille? #Guinée
  • Publication 8 - JUSTICE: Le 10 octobre 2016, les organisations Amnesty International et Human Rights Watch écrivent une lettre conjointe à Alpha Condé pour réclamer justice pour le meurtre de 12 personnes durant la période des élections de 2015. Alpha Condé, peux-tu rendre ces 12 personnes à leur famille. #Guinée
  • Publication 9 - JUSTICE : Le 23 octobre 2018, un manifestant a été tué par balle à Cosa. Selon un porte-parole de la police, il a reçu une balle perdue dans la poitrine. Le même jour, la voiture de Cellou Dalein Diallo, dirigeant de l’opposition, a été atteinte par un projectile. Publication du 31 Octobre 2018 d’Amnesty International. Alpha Condé, peux-tu rendre cet homme à sa famille? #Guinée
  • Publication 10 - JUSTICE : Le 16 octobre, un homme est mort des suites de blessures par balle après que les forces de sécurité ont dispersé une manifestation à Conakry. Amnesty International a reçu des preuves vidéos et photos. Publication du 31 Octobre 2018 d’Amnesty International. Alpha Condé, peux-tu rendre cet homme à sa famille? #Guinée
  • Publication 11 - JUSTICE : Le 14 Octobre 2019 les forces de sécurité ont tué 4 personnes à Conakry. Le même jour, il y a eu 1 mort dans la ville de Mamou. Publication du 14 Octobre 2019 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre ces 4 morts à leur famille? #Guinée
  • Publication 12 - JUSTICE : Un enfant de 12 ans fut atteint au front le 21 mars 2020 par des tirs à balles réelles des forces de défense et de sécurité à Kégnéko, dans Conakry. Rapport d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre cet enfant à sa famille? #Guinée
  • Publication 13 - JUSTICE : Mamadou Bailo Diallo a également été tué le 21 mars d’une balle dans la tête. Un de ses parents a déclaré : « J’ai entendu un coup de feu ... je suis sorti et j’ai vu les jeunes le transporter à la clinique. Il a rendu l’âme à 23h30 ... ce sont les gendarmes qui ont tiré sur lui ». Rapport d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre Mamadou Bailo à sa famille? #Guinée
  • Publication 14 - JUSTICE : Le 22 mars 2020 à Conakry, dans le Quartier Dar es Salam, un jeune de 18 ans, Alpha Oumar Diallo, a été blessé par balle à la cuisse avant d’être lynché par un groupe de contre-manifestants. Il est décédé quelques minutes après. Rapport d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre Alpha Oumar à sa famille? #Guinée
  • Publication 15 - JUSTICE : Thierno Sadou Bah, 18 ans, et Mamadou Karfa Diallo, 20 ans, cousins, ont été tués par balle des forces de défense et de sécurité le 14 octobre 2019 à Wanindara (Conakry). Thierno Sadou Bah a été atteint à la hanche et Mamadou Karfa Diallo a reçu une balle dans le dos ressortie par la poitrine. Rapport du 1 Octobre 2020 d’Amnesty International avec preuves vidéos. Alpha Condé peux-tu rendre Thierno Sadou et Mamadou Karfa à leur famille? #Guinée
  • Publication 16 - JUSTICE : Mamadou Lamarana Bah, élève en 9e année, 17 ans, a été également tué à Sonfonia (Conakry) le 14 octobre 2019, touché au cœur, lors d’une incursion de forces de défense et de sécurité dans le quartier. Rapport du 1 octobre 2020 d’Amnesty International avec preuves vidéos. Alpha Condé peux-tu rendre Mamadou Lamarana à sa famille? #Guinée
  • Publication 17 - JUSTICE : Le 15 octobre 2019, les forces de sécurités ont tué Abdoulaye Sow, chauffeur de taxi-moto de 27 ans, à Wanindara (Conakry) devant le groupe scolaire NOSAG. Rapport du 1 octobre 2020 d’Amnesty International avec témoignages de sa famille. Alpha Condé peux-tu rendre Abdoulaye à sa famille? #Guinée
  • Publication 18 - JUSTICE : Les 4 novembre 2019, au moins quatre personnes ont été tuées par balle à Conakry lors d’une marche funèbre organisée en hommage à 11 personnes tuées lors des manifestations du mois précédent. Rapport du 1 octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre ces 4 hommes à leur famille? #Guinée
  • Publication 19 - JUSTICE : Les 14 et 15 novembre 2019, au moins quatre personnes ont été tués lors d’une manifestation dispersée par les forces de défense et de sécurité. Une cinquième est morte le 21 novembre des suites de ses blessures. Il s'agit de Abdoul Rahim Diallo, chauffeur; Mohamed Sylla, élève; Alimou Bah; et Chérif Bah. Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre ces 5 jeunes à leur famille? #Guinée
  • Publication 20 - JUSTICE : Le 22 mars 2020, les forces de sécurité ont tué Issa Yéro Diallo d’une balle, une femme de 27 ans, à Ansoumania (Dubréka). Selon son mari, « le corps a été amené à l’hôpital Ignace Deen, mais le lendemain on nous appelés pour nous demander de vite venir le récupérer car ils n’avaient pas l’autorisation de le recevoir … elle a été enterrée le 23 mars ». Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre Issa Yéro à ses proches? #Guinée
  • Publication 21 - JUSTICE : Nassouralaye Diallo, 18 ans, a été tué le 22 mars 2020 au quartier Petit Simbaya (Conakry). Un parent a déclaré à Amnesty International : « Il a été touché dans le bas du dos et la balle est remonté dans son ventre. Nassouralaye a été transporté à moto jusqu’à une clinique mais arrivé là-bas on nous a dit qu’il ne pouvait pas être soigné. Il a été transporté à une autre clinique. Quand je suis arrivé là-bas, le médecin m’a annoncé qu’il était décédé ». Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre le jeune Nassouralaye à ses parents? #Guinée
  • Publication 22 - JUSTICE : Hafiziou Diallo a été tué le 22 mars 2020 à Hamdallaye. Il a été touché en pleine poitrine. Les forces de sécurité ont refusé que sa famille vienne le secourir. Elles sont restées longtemps sur place jusqu’à ce qu’il rende l’âme. Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre le jeune Hafiziou à ses parents? #Guinée
  • Publication 23 - JUSTICE : Le 12 mai 2020, à Coyah, Abdoulaye Bangoura, 27 ans, a été tué après avoir été atteint à la poitrine, au ventre et au bras. Il a été enterré le lendemain sans autopsie, et sa famille dit n’avoir reçu aucun dossier médical. Un membre de la famille a accusé un gendarme d’être l’auteur des tirs. Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre Abdoulaye à ses parents? #Guinée
  • Publication 24 - JUSTICE : Le 12 mai 2020, à Coyah, Mamadou Yaya Bah, 30 ans, a également été tué d’une balle derrière la tête au quartier Fily, en marge des manifestations. Amnesty International a visionné une vidéo tournée quelques secondes après le tir. Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre le jeune Mamadou Yaya à ses parents? #Guinée
  • Publication 25 - JUSTICE : Boubacar Diallo, 16 ans, a lui aussi été tué par balle à Coyah. Le même jour les forces de défense et de sécurité se seraient déplacées jusqu’à l’entrée de l’hôpital de Coyah pour menacer les familles des victimes. Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre le jeune Boubacar à ses parents? #Guinée
  • Publication 26 - JUSTICE : Dans la ville minière de Kamsar, Mamadou Oury Barry, 18 ans, a été tué le 12 mai 2020 après plusieurs jours de protestations contre le manque d’électricité. Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre le jeune Mamadou Oury à ses parents? #Guinée
  • Publication 27 - JUSTICE : Marie-Jeanne Sidibé et Alhassane Barry, 17 ans et élève en 10ème année, ont été tués les 20 et 21 juillet à Conakry le jour et le lendemain d’une manifestation du FNDC. Rapport du 1er octobre 2020 d’Amnesty International. Alpha Condé peux-tu rendre Marie-Jeanne et Alhassane à leurs parents? #Guinée
  • Publication 28 - JUSTICE : Selon le Rapport du 25/09/2020 de Human Rights Watch, entre le 22 et le 24 mars 2020, les répressions à Nzérékoré ont fait au moins 32 morts. Même les autorités ont finalement confirmé l’existence de fosses communes creusées pour se débarrasser des corps. Alpha Condé peux-tu rendre ces 32 morts à leur famille et leur communauté? #Guinée

Au bout de cette campagne « JUSTICE » ils ne me reste plus qu’à souhaiter bonne chance à nos compatriotes qui soutiennent le RPG car chacun est libre de son choix. Cependant, pour celles et ceux qui soutiennent encore Alpha Condé, j'espère que vous avez de bonnes raisons de la faire, autre que vos propres intérêts personnels. Car il n'est plus à prouver que Alpha Condé est un tyran sanguinaire à la tête d'un régime ethno-fasciste. À cette campagne « JUSTICE », il faut rajouter la campagne « LibérezLes! » que j’ai battu il y a quelques jours pour mettre en lumière la nature cruelle du régime ethno-fasciste de Alpha Condé en exposant la manière dont il traite et torture ses opposants et les prisonniers politiques en Guinée ». De même, il faut y rajouter la campagne « AlphaCorruption » que j'ai battu il y a 10 jours pour dévoiler le conglomérat de corruption dont Alpha Condé lui-même est le parrain. J'espère donc que celles et ceux qui le soutiennent encore ont vraiment de bonnes raisons de le faire, autres que leurs propres intérêts personnels. Autrement, vous êtes alors d'accord d'avoir vendu votre âme et votre dignité au diable. Que direz-vous plus tard? Que vous ne le saviez pas? Comment expliquer à vos enfants et aux jeunes qui nous prennent pour modèle ce choix délibéré de soutenir l'injustice et la corruption d'un tyran qui boit le sang des innocents?

Le 18 Octobre, j'invite encore une fois ici le peuple martyre de Guinée à envoyer un dernier message très clair à Alpha Condé et ses moutons noirs: la Guinée n'est pas votre propriété privée. Dégagez! En priant que la sagesse l'emporte et que Alpha Condé cède à la vérité des urnes. Autrement, il y aura là toutes les raisons qui dictent la nécessité de passer par d'autres moyens pour rendre justice à ces innocentes victimes et rétablir le pouvoir du peuple en Guinée. C'est tout simplement le principe universel de légitime défense qui prévaudra. Et en ce moment, chacun mesurera les conséquences de ses choix.

Mamadou Oury Diallo
Président de la LDRG

Tag(s) : #Guinée-Justice, #Guinée, #Afrique, #Africa