Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a tenu un sommet ce 7 novembre 2021 pour évoquer les transitions en Guinée et au Mali.

  • Tout d’abord, il faut saluer le fait que la CEDEAO ait pris acte des actions entreprises volontairement, sans aucune aide externe, par le CNRD pour favoriser une transition réussie en Guinée. Puis, il faut saluer le fait que la CEDEAO se soit limitée aux sanctions symboliques initiales car le CNRD est en train de consolider l’intégration régionale (ouverture des frontières) et favoriser la paix et la sécurité sous-régionale (déploiement d’un nouveau bataillon au nord du Mali). Finalement, il faut saluer les intentions des cadres de la CEDEAO à vouloir accompagner la transition guinéenne vers la réussite car le chemin qu’est en train de tracer le CNRD ne mérite qu’accompagnements sincères.
  • En ce qui concerne la nomination de Mr Chambas comme envoyé spécial de la CEDEAO pour la Guinée, il faut d’abord reconnaître l’expérience de Mr Chambas sur les questions de paix et sécurité dans la sous-région. Puis, il me semble qu’en tant que diplomate de carrière, au regard de ses échecs et réussites ainsi que des nouveaux développements dans la région, Mr Chambas a certainement eu l’occasion récemment de remettre en cause certaines idées qui prévalaient dans les institutions internationales. Cette nouvelle désignation pour faciliter la transition en Guinée est donc une occasion donnée à un haut diplomate de faire autrement et mieux les choses cette fois-ci. Nous lui souhaitons bonne chance.
  • Pour le cas de monsieur Alpha Condé, la CEDEAO a déjà eu l’occasion de s’enquérir de ses nouvelles et d’observer au plus haut niveau le traitement dont il bénéficie. Il me semble qu’insister sur sa libération immédiate ne ferait que complexifier davantage la situation. À ce stade, c’est la stabilité et la paix en Guinée et dans la sous-région qui sont les principales priorités. Lorsque Alpha Condé ne représentera plus aucune menace pour la paix et la sécurité, le CNRD et les populations guinéennes lui rendront sa liberté entière. Quoique les victimes de son régime méritent d’avoir justice. Mais le CNRD est suffisamment responsable pour ne pas s’inscrire dans le registre de la vengeance. Et c’est mieux ainsi.

Mamadou Oury Diallo
Président de la LDRG

Tag(s) : #Africa, #Afrique, #Afrique de l'Ouest, #Guinée