Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes compatriotes me font confiance parce que je crache la vérité au pouvoir comme à l’opposition. 

1) Je répète donc ici que, non seulement la marche annoncée par le FNDC n’est pas objectivement justifiée, mais de plus, ce n’est pas le moment. Il faut être de très mauvaise foi, et mal connaître la réalité de la gestion publique, pour affirmer qu’une transition de trois ans n’est pas justifiée en Guinée. Le FNDC gagnerait en crédibilité en refusant de se mêler de jeux politiques mesquins.

2) Quant à la classe politique guinéenne, après ce que les pauvres populations ont enduré ces dernières années, il me semble totalement irresponsable de continuer à manipuler ces mêmes populations pour échapper à la justice ou s’assurer une simple participation aux élections. Cela est totalement irresponsable! C’est seulement en Guinée que l’opposition politique exige à ce que le pouvoir gouverne selon le diktat de l’opposition. J’invite donc les acteurs politiques à être raisonnables et à accepter de rejoindre les bancs du CNT et du cadre de concertation inclusif ouvert par le Gouvernement. C’est dans ces espaces de dialogue que la classe politique doit normalement agir pour influencer l’évolution de la transition et de la gouvernance du pays.

3) Quant à nos forces armées, je les invite à rester uni derrière le CNRD, mais surtout à maintenir le cap des réformes: refondation de l’État, lutte contre la corruption, réforme constitutionnelle, etc. J’invite également nos forces armées à tirer toutes les leçons des dernières années jalonnées de violences, et à ne surtout pas succomber à la provocation. Depuis le 5 septembre 2021 nous voyons ce que l’armée guinéenne est capable d’offrir de meilleur à notre pays. Nous souhaitons qu’il en reste ainsi jusqu’au bout de la transition.

Par ailleurs, nous savons tous que ce qui est en train de se jouer en Guinée n’a rien à voir avec le calendrier de la transition. C’est simplement une tentative désespérée d’une ancienne génération de leaders politiques à accéder coûte-que-coûte au pouvoir, au mépris des principes démocratiques et des centaines de vies humaines sacrifiées. La politique du coûte-que-coûte est une très mauvaise politique qui sert absolument à rien si ce n’est assouvir l’ego de quelques leaders politiques. 

Il est temps de tourner la page de cette manière non productive de faire de la politique en Guinée. Cette transition est l’occasion de la dernière chance pour notre nation. J’invite donc la nouvelle génération à ne pas accepter l’échec de cette transition car c’est notre avenir et celui de nos enfants qui en dépendent. Rassurons-nous que les réformes engagées depuis le 5 septembre aboutissent d’ici la fin de la transition. C’est cela qui doit être notre seule préoccupation.

M.O.D

Tag(s) : #Guinée, #Transition-Guinée