Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Logo_02.jpgMesdames et messieurs,

Le 13 mai 2010 devait être le jour de l’aboutissement d’un processus participatif et démocratique au cours duquel le peuple de Guinée, après un demi-siècle de régime oppressifs et répressifs, allait se rassembler au-delà des partis et des ethnies pour, non seulement réfléchir ensemble sur la meilleure manière de vivre harmonieusement ensemble, mais aussi et surtout, pour définir une nouvelle Constitution à la hauteur ses espérances socioéconomiques et démocratiques.

 

Le 13 mai 2010 devait être le jour du RÉFÉRENDUM au cours du quel le peuple martyre de Guinée, après avoir tiré toutes les leçons de ces 50 premières années d’auto-gouvernance,  allait se prononcer sur les institutions qu’il souhaite créer et sur la manière dont il doit être gouverné.

 

Le 13 mai 2010 devait être le jour où le peuple de Guinée aurait définitivement tourné la page de la dictature, de l’oppression et de la division pour ouvrir une nouvelle page, celle de la participation citoyenne, de la confiance, de la solidarité, de la transparence, de la justice, du travail, du mérite, de l’excellence et du progrès pour tous.

 

Le 13 mai 2010 devait être le jour où le Peuple de Guinée allait reprendre son destin en main.

 

Mesdames et messieurs,

Hélas! Encore hélas! Le 13 mai 2010 fut une autre date malheureuse pour nous, nous le peuple opprimé de Guinée. Après nous avoir opprimés et réprimés durant plus d’un demi-siècle, le 13 mai 2010 ils ont fait à nouveau ce qu’ils savent le mieux faire : nous priver de notre dignité et de notre droit légitime à déterminer notre propre destin. Le 13 mai 2010 ils nous ont à nouveau honnis. Ils ont dicté et décrété contre nous, nous le peuple de Guinée, une constitution rédigée à huit-clos. Ils ont dicté et décrété contre nous la manière dont ils vont nous gouverner.

 

Mesdames et messieurs,

Nous sommes, nous peuple de Guinée, indignés. Nous sommes des indignés, mais nous, nous les DÉMOCRATES-RÉFORMISTES, nous ne sommes pas des résignés! Nous sommes entrain de lutter et nous allons lutter le temps qu’il faudra pour abolir ces lois illégitimes et oppressives, et rendre au peuple sa dignité et son destin.

 

Ce 13 mai 2010, en dictant et décrétant contre nous ces lois illégitimes et asservissantes, ils n’ont pas compris qu’on en pouvait plus! Nous ne pouvons plus renoncer à notre dignité! Ce 13 mai 2010, l’establishment politico-militaire guinéen a commis l’erreur à ne pas commettre : ils se sont trompés d’époque et de société. Non seulement nous ne sommes plus à l’époque du huit-clos oppressifs. Aujourd’hui les réseaux sociaux rapproches les indignés et fait entendre leur voix aux quatre coins de la planète. Mais de plus, la société guinéenne du 20ème siècle n’est plus celle du 21ème siècle. La nouvelle société guinéenne est celle qui est née en janvier et février 2007, celle qui, au nom de la liberté, de la démocratie et de la dignité, est prête à braver, les mains nues, des canons et des chars pour faire valoir ses droits.

 

Mesdames et messieurs,

Les DÉMOCRATES-RÉFORMISTES que nous sommes ne sont pas des résignés! Déjà avant le 13 mai 2010 j’avais initié 5 jours de jeûne et accompli une cinquantaine de kilomètres de marche pour la Nouvelle République. Le jour même du 13 mai 2010 j’ai accompli 13 km de marche. Et depuis le 13 mai 2010, je suis allé au bout des 33 longs jours de jeûne, des 208 km de marche pénible, et j’ai récolté à ce jour 577 signatures pour l’abolition des lois décrétées contre nous et la tenue d’un RÉFÉRENDUM populaire sur une Constitution contenant suffisamment de garde-fous pour mettre un terme aux abus de pouvoir et contre les acteurs politiques à faire de la politique de manière responsable et utile à la nation.

 

Mesdames et messieurs,

Je vous dis que nous sommes en lutte et ce n’est que le début! Alors que les lois qu’ils ont dictés et décrétés contre nous divisent notre nation et enfoncent notre pays dans la décadence, quelle plus belle occasion que ce 13 mai 2013 pour leur rappeler que nous sommes en lutte et qu’ils n’ont d’autres choix que d’abdiquer face à cette révolution civique et citoyenne!

 

Au nom des DÉMOCRATES-RÉFORMISTES, et de l’ensemble des guinéennes et guinéens qui sont indignés mais pas résignés, je déclare le « 13 mai » comme la « Journée national du REFUS et du REJET des lois illégitimes décrétées contre le Peuple de Guinée ». Ce 13 mai 2013, j’invite l’ensemble des guinéennes et guinéens, au-delà des partis et des ethnies, je vous invite à un sursaut civique et citoyen.

 

La principale activité de ce « 13 mai 2013 » consiste, non seulement à « brûler ou déchirer » la constitution dictée et décrétée contre vous, mais aussi à signer la pétition pour la République qui compte déjà 577 vaillants signataires :

 

·         Si vous êtes en Guinée : rassemblez-vous de manière très pacifique, puis « Brûlez et Déchirez » ces lois illégitimes et oppressives. Ensuite, partagez les photos et les vidéos de vos actes citoyens sur les réseaux sociaux. En procédant ainsi, vous manifestez votre dignité, exprimez votre refus de reconnaître ces lois, et donnez du courage à vos concitoyens d’agir pour la tenue d’un RÉFÉRENDUM populaire sur une Constitution contenant suffisamment de garde-fous pour mettre une terme aux abus de pouvoir et contraindre les acteurs politiques à faire de la politique de manière responsable et utile à la nation! Pour manifestez votre intérêt à participer à la Journée nationale du refus et du rejet des lois dictées et décrétées contre le peuple de Guinée, inscrivez-vous en envoyant un message à cette adresse : ligue50@gmail.com La LDRG est en charge de la coordination et du support matériel pour la réussite de l’évènement.

 

·         Si vous êtes hors de la Guinée : rassemblez-vous de manière très pacifique devant la représentation diplomatique de la Guinée dans votre pays de résidence, puis « Brûlez et Déchirez » ces lois illégitimes et oppressives. Ensuite, partagez les photos et les vidéos de vos actes citoyens sur les réseaux sociaux. En procédant ainsi, vous manifestez votre dignité, exprimez votre refus de reconnaître ces lois, et donnez du courage à vos concitoyens d’agir pour la tenue d’un RÉFÉRENDUM populaire sur une Constitution contenant suffisamment de garde-fous pour mettre une terme aux abus de pouvoir et contraindre les acteurs politiques à faire de la politique de manière responsable et utile à la nation! Pour manifestez votre intérêt à participer à la Journée nationale du refus et du rejet des lois dictées et décrétées contre le peuple de Guinée, inscrivez-vous en envoyant un message à cette adresse : ligue50@gmail.com La LDRG est en charge de la coordination et du support matériel pour la réussite de l’évènement.

 

Déchirer les lois illégitimes et oppressives dictée set décrétées contre nous, nous, au sein de la LDRG, nous l’avons déjà fait le 21 juin 2011 au bout du 208ème km de la marche pénible du marathon pour la Nouvelle République. Je dois vous dire que de toute ma vie de lutte, cet acte est celui dont je suis le plus fier. JE SUIS UN HOMME LIBRE! Nul ne peut dicter et décréter contre moi la manière dont je serais gouverné! Plus jamais!

 

Mesdames et messieurs,

Je l’ai fait et je le referai à nouveau le « 13 mai 2013 » devant l’ambassade de Guinée au Canada. C’est ici l’occasion pour moi d’inviter toute la communauté guinéenne au Canada, celles et ceux parmi nous qui ne sont pas résignés, celles et ceux parmi nous qui ne sont plus prêt à renoncer à leur dignité, celles et ceux qui refusent et rejettent les lois dictées et décrétées contre notre peuple, je vous invite au-delà des partis et des ethnies à vous joindre à moi le 13 mai 2013 en face de l’ambassade de Guinée au Canada pour « Déchirer et Brûler » les lois dictées et décrétées contre nous. À l’approche de la date de l’évènement, je partagerai avec vous les détails par rapport à cet évènement! Vous pouvez déjà manifester votre intérêt à participer à la Journée nationale du refus et du rejet des lois dictées et décrétées contre le peuple de Guinée en envoyant un message à cette adresse : ligue50@gmail.com La LDRG est en charge de la coordination et du support matériel pour la réussite de l’évènement.

 

Le « 13 mai » est désormais la « Journée national du REFUS et du REJET des lois illégitimes décrétées contre le Peuple de Guinée ». Ça sera ainsi jusqu’à l’abolissement définitif des lois dictées et décrétées contre nous!

 

« Renoncer à sa liberté, c’est renoncer à sa qualité d’homme »

 

Mamadou Oury Diallo

Président de la LDRG

Tag(s) : #Transition-Guinée