Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

femmes-chiites-manifestent-bahrein.jpgPrès de 20 000 manifestants ont défilé à Bahreïn, vendredi 9 septembre, à l'appel du principal mouvement de l'opposition chiite, Al-Wefaq, sous le slogan "Pas de concessions". Le Wefaq a appelé ses partisans à boycotter le scrutin du 24 septembre, organisé pour pourvoir les sièges de ses 18 députés – sur les 40 élus de la Chambre – qui avaient démissionné pour protester contre la violente répression à la mi-mars des protestations réclamant des réformes démocratiques.

Lors de cette marche dans la localité d'Al-Mouqachaa, dans la banlieue de Manama, la capitale bahreïnie, les participants ont arboré le drapeau national et scandé des slogans antigouvernementaux. "Ne cédons pas, persistons dans nos exigences", ont-ils appelé.

Dans un communiqué publié au terme d'une marche de protestation dans une banlieue de Manama, la capitale bahreïnie, Al-Wefaq a demandé "l'annulation des élections et la dissolution de cette chambre handicapée pour engager un règlement politique qui exprime une réelle volonté populaire".  Ils réclament un plus grand partage du pouvoir, notamment le transfert des compétences dont dispose la chambre haute, dont les membres sont nommés par le roi, à l'Assemblée.

Des manifestations et heurts de faible ampleur avec les forces de sécurité se produisent régulièrement à l'extérieur de Manama, dans des zones peuplées de chiites, communauté majoritaire dans le royaume. En février et mars, ces manifestations ont pris la forme d'un soulèvement populaire qui a été réprimé avec l'aide de troupes de plusieurs pays voisins, dont l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. La vague de protestations populaires et sa répression ont fait au moins 24 morts à Bahreïn entre la mi-février et la mi-mars, selon Manama. Quatre manifestants sont morts depuis en détention.

Des négociations ont débuté en juillet à l'initiative du roi, mais le Wefaq s'en est retiré, jugeant sa représentation insuffisante et le processus voué à l'échec. Jeudi, un photographe d'une agence de presse a été blessé lors de heurts entre les forces de sécurité et les auteurs d'"actes de sabotage" à Aly, un village chiite près de Manama, a indiqué vendredi le ministère de l'intérieur cité par l'agence officielle BNA.

Source: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/09/09/20-000-opposants-chiites-manifestent-a-bahrein_1570238_3218.html

Tag(s) : #Moyen et Proche Orient