Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guinéennes et guinéens, pour toute nation, ses forces armées  sont synonymes d’assurance de sa souveraineté, de protection contre toute agression extérieure et de sauvegarde de son intégrité territoriale.

 

En Guinée, il ne serait en aucun cas exagéré d’affirmer que l’histoire de notre pays est intimement liée à celle de nos forces armées, car à chaque tournant décisif de notre histoire, l’armée guinéenne a toujours répondu présente.

 

Ainsi, aujourd’hui, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée tient justement à saluer la mémoire de tous ces soldats tombés sur-le-champ pour la lutte de libération des peuples, à saluer le sacrifice de tous ces soldats qui ont tenu front aux agressions extérieures de l’an 2000 à nos frontières, et enfin, à honorer celles et ceux parmi nos concitoyens qui ont accepté de porter l’armé a feu dans le respect des règles de l’art militaire pour protéger notre magnifique pays et ses populations.

 

Il y a à se demander pourquoi ce 3 avril ?

 

En effet, il y a 25 années de cela, un certain 3 avril de l’an 1984, les forces armées guinéennes annonçaient la prise du pouvoir par l’armée suite à un coup d’Etat portant le colonel Lansana Conté, président du CMRN, au pouvoir pour une période de transition qui, finalement, durera jusqu’au soir du 22 décembre 2008.

 

Si la première république s’identifia durant 26 années au Parti-Etat, nous en conviendrons largement que la deuxième s’identifiera aux forces armées guinéennes. Tout au long de la deuxième république, la date du 3 avril sera ainsi retenue comme étant la fête de l’armée guinéenne. Jour férié sur toute l’étendu du territoire national rythmé par des parades militaires.

 

C’est justement à l’occasion de ce 3 avril que la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée tient à délivrer ce message à l’ensemble de nos compatriotes ainsi qu’aux forces armées guinéennes :

 

Par le referendum du 28 septembre 1958, le peuple de Guinée a largement exprimé son aspiration à la liberté, à la dignité et à la prospérité. Depuis cette date, parce que l’exercice d’autogouvernance demande d’énormes sacrifices, le peuple de Guinée a fait les frais de toutes sortes d’exactions, de répressions, d’abus, d’injustice et de mauvaises décisions. Ainsi :

 

·        50 années après, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée reste convaincu que le peuple de Guinée est aujourd’hui suffisamment mature pour, non seulement tirer les leçons des deux premières républiques, mais surtout, vivre en harmonie dans un environnement constitutionnellement démocratique.

 

·        50 années après, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée reste convaincu que la Guinée est encore suffisamment riche pour que chaque citoyen puisse subvenir dans l’équité à ses besoins les plus élémentaires (eau, électricité, éducation, logement, santé, communication, sécurité et denrées de premières nécessités).

 

·        50 années après le referendum du 28 septembre 1958, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée reste convaincue que la Guinée est en mesure d’avoir une Justice indépendante, une Assemblée nationale dynamique et un pouvoir exécutif rotatif selon la volonté du peuple de Guinée.

 

Aujourd’hui, toute la question est de savoir « pourquoi cette Guinée démocratique ne fonctionne pas ? »

 

Pour la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée, seule la place et le rôle de l’armée guinéenne dans notre démocratie peuvent expliquer pourquoi la démocratie guinéenne ne fonctionne pas. La preuve en est que, depuis le coup d’Etat du 23 décembre 2008 et l’avènement du CNDD au devant de la scène, par sa simple volonté, des dossiers qui n’avaient aucune suite ont finalement connu des avancées. En cela, nous apprécions les actions du CNDD car elles renforcent encore plus la conviction que la Ligue a toujours eu des forces armées guinéennes, celle que « la Guinée ne peut aller de l’avant en ignorant son armée ».  Cependant, il y a lieu de se demander :

 

·        Pourquoi seule les forces armées peuvent impulser un changement et faire bouger les lignes dans notre démocratie ?

 

·        Qu’en sera-t-il  de toute volonté de changement socio-économique et politique impulsé par une force politique ou sociale n’adhérant pas à l’establishment des forces armées guinéennes ?

 

·        Pourquoi le jeu démocratique guinéen ne fonctionne qu’avec les forces armées ?

 

Ce rôle clé des forces armées dans notre démocratie ne s’explique que par le fait que, non seulement se sont des forces armées, mais de plus, elles n’adhèrent au changement que lorsqu’il est favorable à leur establishment.

 

Hommes de tenues et cher(e)s compatriotes, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée est bien d’accord que toute démocratie, pour fonctionner normalement, se nourrit d’une certaine force motrice. Mais, cela dit, au sein de la Ligue, nous sommes convaincus que tant que cette force motrice restera des forces armées, certes nous connaîtrons des gaps de changement chaque quart de siècle à l’image de ceux posés lors de l’avènement du CMRN, et aujourd’hui du CNDD, mais une chose reste certaine : non seulement ces changements ne seront qu’éphémères, mais de plus, jamais la démocratie guinéenne n’avancera d’un iota et ne fonctionnera normalement ainsi.

 

La Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée est parfaitement consciente qu’au soir du 22 décembre 2008, l’état de déliquescence de la deuxième république ne pouvait garantir une quelconque transition constitutionnelle en Guinée. Cependant, aujourd’hui, nous croyons que le souci majeur et le but de tous les démocrates convaincus, des forces armées ainsi que de la société civile guinéenne devrait plutôt être d’arriver à faire fonctionner normalement notre démocratie de telle sorte qu’elle n’ait plus besoin de l’intervention des forces armées pour connaître des avancées et s’améliorer perpétuellement.

 

Pour atteindre ce but d’une démocrate normale fonctionnant dans les règles de l’art, la Ligue saisit l’occasion de ce 3 avril 2009 pour lancer un appel aux forces armées ainsi qu’à l’ensemble des forces vives guinéennes : nous vous invitons à définir ensemble une nouvelle force motrice pour notre démocratie. Parce qu’incontestable et consensuelle, ce sera une force motrice démocratique et magique par ses effets.

 

Hommes de tenues et cher(e)s compatriotes, la Ligue vous propose d’accepter « la Loi comme seule force suprême » au sein de notre démocratie. Nous vous invitons à « donner de la force à la Loi », à adopter et à développer le « Culte de la Loi » dans notre société. Hommes de tenues et cher(e)s compatriotes, aujourd’hui nous vous proposons à tous de nous soumettre véritablement à la « Loi  et seulement à la Loi ».

 

Depuis le coup d’Etat du CNDD et son avènement au pouvoir, nombreux sont nos compatriotes qui ne cessent, à juste raison d’ailleurs, d’exulter sans mesures et de se montrer ouvertement favorable à une transition militaire en Guinée. Pour la Ligue, cela est une attitude très compréhensible dans la mesure où des citoyens longtemps trahis et abusés retrouve avec le CNDD la sécurité que leurs propres institutions républicaines n’ont pu leur apporter tout au long de la deuxième république. Parallèlement, depuis l’avènement du CNDD au pouvoir, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée n’a jamais manqué l’occasion de rappeler à nos compatriotes qu’avec cette attitude, quoique naturelle, et quelque soi les bonnes intentions du CNDD, nous ne faisons que condamner à nouveau notre démocratie à « la Loi de la force ».

 

La première attitude la plus honnête serait de dire d’abord clairement aux forces armées guinéennes qu’il est absolument injuste et insupportable que les denrées de premières nécessités leur soient offertes à des prix insignifiants alors qu’un fonctionnaire de l’Etat, ou un citoyen quelconque, arrive à peine à se trouver un sac de riz pour sa famille.

 

Hommes de tenues et cher(e)s compatriotes, aujourd’hui, chacun de nous à bien compris qu’une occasion belle et historique se présente à nous pour changer à jamais le cours de l’histoire en Guinée. Tout en ne reconnaissant plus aucun régime militaire en Guinée, cependant, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée est convaincue que le CNDD a un rôle majeur à jouer à cette période précise de notre histoire :

 

·        Réunifier et restructurer les forces armées guinéennes ;

 

·        Ramener la discipline et le sens du patriotisme au sein des forces armées guinéennes ;

 

·        Inculquer et développer le culte du respect de la Loi au sein des forces armées guinéennes ;

 

·        Inculquer et développer la neutralité politique des forces armées guinéennes.

 

Ce n’est qu’en arrivant à moraliser les forces armées guinéennes que le CNDD contribuera durablement à l’amélioration de la démocratie et de l’Etat de droit en Guinée. Pour justement permettre au CNDD de se consacrer entièrement à cette mission historique, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée, loin de plébisciter l’idée d’une transition absolument militaire en Guinée, voit plutôt l’urgente nécessité de convoquer d’ici la fin de l’année 2009 des Concertations Nationales :

 

1.     Pour désigner un Président Consensuel, chef du gouvernement, moralement respecté et compétent pour conduire la transition démocratique et organiser des élections transparentes et crédibles.

2.     Pour composer un gouvernement d'Union Nationale compétent afin d’encadrer la réconciliation des guinéens et lancer les multiples reformes administratives et socioéconomiques.

3.     Pour mettre en place une CENI avec des responsabilités accrues et de nouveaux responsables, tout en examinant la présence d'observateurs sous-régionaux et internationaux pour suivre l'évolution du processus électoral.

4.     Pour faire les états généraux de la Défense nationale, définir consensuellement le nouveau statut de l'armée, ainsi que de la police et de la gendarmerie, dans la vie démocratique guinéenne.

5.     Pour désigner un Conseil législatif d'Union national afin de tracer les contours d'une Troisième République Consociative, où la séparation des pouvoirs sera nette avec des contre-pouvoirs évident et compris par chaque citoyen guinéen.

6.     Pour composer un conseil d'Etat, une cour constitutionnelle et une cour de cassation exceptionnelle pour la période de la transition, afin de donner suite aux interpellations dans la lutte contre la drogue, situer les responsabilités par rapport aux répressions militaires, et statuer sur les rapports d'audits concernant des différents gouvernants qui se sont succédés aux commandes ces dernières 25 années.

7.     Pour créer un puissant organe de lutte contre la corruption composé de personnes apolitiques intègres et appuyés par des institutions extérieures disposant de l'expertise. Lequel organe sera non seulement constitutionnalisé, mais de plus, indépendant du pouvoir exécutif et rattaché au pouvoir judiciaire.

 

8.     Doter la Guinée d’une Banque centrale autonome et indépendante du pouvoir exécutif. Laquelle Banque centrale aura une mission définie par l’Assemblée nationale et disposera d’un Gouverneur nommé, et qui ne peut être destitué, que par cette même Assemblée nationale.

9.     Puis, enclencher la transition en démissionnant volontairement de son autoproclamation pour s’attaquer à bras le corps à sa mission, tout en se mettant au service d'une justice guinéenne indépendante et impartiale.

Hommes de tenues et cher(e)s compatriotes, en conduisant notre transition selon les 9 propositions précédentes, par la magie de la force de la Loi et de la séparation des pouvoirs, nous aurons la garanti de connaître enfin une démocratie normale.

 

Au sein de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée, en dépit du fait que nous sommes conscients que ces 9 propositions pour une transition réussie sont très ambitieuses, cependant, non seulement nous percevons du CNDD la force capable de moraliser et de soumettre définitivement les forces armées guinéennes à la Loi, mais de plus, nous sommes convaincus qu’une grande nation comme le nôtre peut se permettre des aspirations grandes et ambitieuses.

 

A l’occasion de ce 3 avril 2009, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée espère que le CNDD tiendra compte de ce message et agira dans le sens de la grandeur et de la vérité.

 

En attendant, fidèle à nos principes et à nos valeurs, la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée ne reconnaîtra plus jamais un régime militaire en Guinée, encore moins un président autoproclamé. Egalement, nous maintenons nos campagnes « STOP AU KAKI » jusqu’à ce que le CNDD convoque des Concertations nationales traitant des 9 propositions d’une transition réussie définis ci-dessus.

 

« L’utopie n’est que le nom donné aux réformes lorsqu’il faut attendre les révolutions pour les entreprendre. » Jacques Attali

 

« Diversité, Loi, Liberté »

Tag(s) : #Transition-Guinée