Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rabelais affirmait que le temps est père de vérité. Aujourd'hui, dans les débats sociopolitiques et économiques guinéens, il y en a qui devrait en être convaincu.

Alors qu'ils étaient des fervent défenseurs du coup d'État comme seul moyen de sauver la Guinée et ses populations de la barbarie, alors qu'ils exultaient suite au coup d'État du 23 décembre 2008, les voilà aujourd'hui face a la désillusion du coup d'État salvateur.

Comment pouvons-nous souhaiter un coup d'État de tous ses vœux, et une fois fait, renier le coup d'État en question?

Il ne fallait vraiment pas être grand observateur pour voir venir le coup d'État du 23 décembre 2008, mais pour ce qui est des conséquences de ce coup d'État, il fallait avoir l'œil de les percevoir bien avant qu'elles ne soient.

Aujourd'hui, ils se disent prêt à tout débat pour prouver qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une armée guinéenne. Oui en effet, c'est vraiment le seul repentir possible pour celui qui n'a jamais cessé de souhaiter l'enfer du CNDD à ses populations et d'offrir la Guinée en butin aux putschistes.

Mr Savané, il faut vraiment être dépassé par les évènements pour proposer une Guinée sans armée comme solution. Mr Savané, l'armée guinéenne demeurera. Sortez de l'illusion et n'ayez aucune crainte de vous reconvertir en démocrate, nous pouvons construire une véritable armée républicaine en Guinée.

L'armée guinéenne est une couche sociale victime à l'image de toutes les autres couches sociales guinéennes. Vous imaginez-vous un instant de toutes ces familles dont vous demander de railler définitivement ou de bannir de la société guinéenne?

Tenez Mr Savané, les raisons de la construction et de l'existence d'une armée en Guinée sont diverses et multiples: 

1-D'abord, assurer la souveraineté de la Guinée dans une région où couvent plusieurs conflits de terres avec nos voisins, mais surtout avec la menace grandissante des islamistes extrémistes venant du Nord;


2-Ensuite, assurer la sécurité des populations guinéenne contre toute agression extérieure, comme nous l'avons connu sur nos frontières Sud en l'an 2000. Les risques à moyen et long terme sont vis-à-vis de la frontière Nord-Ouest (Guinée-Bissau); de la frontière Est (Mali) d'autant que les petits conflits commencent déjà a voir jour sur ce flanc; de la frontière Sud-Est (Côte d'Ivoir) en raison d'un risque de contagion, de circulation d'armes et surtout politiques ;

3-Puis, pour des raisons de mobilisation générale en cas de sinistre ou de pandémie a grande échelle, ce qui n'est point a écarter pour la Guinée et sa sous-région (non seulement la cartographie sismique de la Guinée démontre des risques de séisme, mais de plus, les risques de pandémie sont imprévisible et permanent) ;

4-Également, pour intégrer le commandement de la force de maintien de paix de l'Union africaine et de l’ONU afin que la Guinée mérite son étoile d’honneur d'avangardiste dans la lutte de libération des peuples.

Mr Savané, ce sont là quelques raisons valables pour, non pas éliminer les milices républicaines dont vous avez toujours fait allusion, mais plutôt pour édifier une véritable armée guinéenne. Sachez-le, le respect du droit d'aînesse fait loi chez nous, mais quand il s'agit de l'avenir de nos terres et de nos populations, nous disons les choses telles quelles sont et faisons ce qu'il faut!

Mr Savané, soyez enfin démocrate. Au sein de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée, nous avons des solutions autres que des coups d'État et l'élimination de l'armée guinéenne.

Les grands axes de la politique de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée en matière militaire et de défense nationale

I-A moyen et long terme: le principal pilier de la politique de la Ligue en matière militaire et de défense repose sur: La construction d'un réseau d'école militaire sur nos terres.

Cette école militaire formera la nouvelle génération de soldats, non seulement guinéens, mais également de la sous-région et de l'Afrique en général. Au sein de ce réseau d'école militaire, nous formerons les soldats les plus habiles et les plus forts, mais nous formerons surtout des soldats démocrates, républicains et humains. Ce réseau d'école militaire sera également le début de la définition d'une politique de défense sous-régionale commune pour lutter d'une manière synchronisée contre certains fléaux (narcotrafiquants, terrorisme et rébellions armées).

La construction de ce réseau d'école militaire fait l'objet de travaux de recherche au sein du laboratoire de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée. Pour ce qui est du financement, vous savez comme nous qu'il est disponible.

II-A court terme: nous avons déjà dans un article précédant, intitulé «Homme de tenue: 3 avril et/ou 23 décembre», démontré le rôle centrale que joue l'armée dans notre démocratie. Aujourd'hui, la Guinée à besoin avant tout, de profondes réformes, y compris et surtout au sein des forces armées guinéennes.

A court terme, la politique de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée consiste a amener les forces armées guinéennes, en premier lieu le CNDD, à réaliser que « nous ne sommes plus du temps de l'ordre militaire, ce temps est révolu »


Plus concrètement, cela signifie qu'il n'est plus possible d'agir selon la logique du butin car il n'y a plus assez de résidu pour garder un équilibre social conformiste et stable. Donc, soient ils continuent dans cette logique et dans ce cas ils imposeront permanemment un état de siège qui risque de ne plus devenir une dissuasion contre les soulèvements populaires; ou alors, ils acceptent la réalité et se soumettent aux présentes réformes :

1-Appeler des concertations nationales pour amender la feuilles de route de la concertation nationale de mars 2006: définir les structures d'une transition démocratiques. La Ligue dispose a cet effet d’une feuille de route à 9 propositions dont vous pouvez retrouver dans le même article cité précédemment «Homme de tenue: 3 avril et/ou 23 décembre».


2-Nécessité d'une démission volontaire du CNDD de son autoproclamation pour enclencher la transition démocratique: ce sera un acte à forte portée symbolique et éducative qui magnifiera l'adhésion des forces armées à la fin l'ordre militaire sur nos terres.

3-Définition du CNDD comme organe disciplinaire en charge de la réunification de l'ensemble des forces armées guinéennes.

4-Lancement parallèle des campagnes de recensement des militaires et des armes légères sur l'ensemble du territoire national. Ainsi que la réintégration des enfants soldats dans un système de rééducation sociale.

5-Définition et délimitation des domaines d'action et d'intervention entre corps militaire et paramilitaire.

6-Autonomisation de la Justice et nécessité d'établir Justice par rapport aux répressions militaires en Guinée, cela sera accueilli comme repentance des forces armées guinéennes.

7-Définition d'un statut apolitique pour les forces armées,
et partage du commandement des forces armées entre le chef de l'État et l'Organe de Surveillance Apolitique des Forces Armées(OSAFA).

Voyez-vous Mr Savané, au sein de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée, nous sommes conscients qu'il ne suffit pas croiser les bras et de demander aux acteurs des répressions militaires de se rendre a la justice guinéenne ou de nous construire notre démocratie. C'est en cela que nous sommes le seul organe apolitique de guinéennes et guinéens qui refusons de reconnaître un régime militaire en Guinée, a plus forte raison votre élu de président autoproclamé.

Nous organisons régulièrement des campagnes « STOP AUX KAKIS » pour exiger la capitulation de «la Loi de la force» et l'émergence d'une démocratie bâtie sur « la force de la Loi » en République de Guinée.

D’ailleurs, nous vous annonçons l'organisation prochaine de notre quatrième campagne «STOP AU KAKIS» qui aura lieu du 11 au 14 juin 2006 en guise de commémoration de la répression militaire de juin 2006. Mais nous reviendrons en détail sur ce projet à l'approche de l'évènement.

Pour terminer, Mr Savané, tous les membres de la Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée se joignent à moi pour vous demander, vous et vos amis imaginaires, ceci: allez-vous devenir un jour démocrate et réformiste? Ou allez-vous tout simplement retourner encore votre veste?

« Diversité, Loi, Liberté »

Tag(s) : #Politique-Guinée