Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le collectif d'opposants qui ne reconnaît pas l'élection d'Ali Bongo organise lundi, mardi et mercredi une opération "ville morte" dans tout le Gabon.

Les chefs de l'opposition gabonaise ont appelé vendredi à trois jours de "ville morte" à compter de lundi dans tout le pays, pour protester contre le "coup d'Etat électoral" que constitue selon eux la victoire d'Ali Bongo à l'élection présidentielle du 30 août.

"Nous, le collectif des candidats à l'élection présidentielle du 30 août, les partis politiques et la société civile opposés au coup d'Etat électoral, décrétons (. . . ) trois journées de ville morte sur toute l'étendue du territoire: lundi 14, mardi 15 et mercredi 16 septembre", a déclaré devant la presse Jean Eyéghé Ndong, porte-parole de ce collectif.

"En mémoire de nos compatriotes morts"
L'ancien Premier ministre a ajouté que cette action avait été aussi décidée "en mémoire de nos compatriotes morts, tombés sous les balles des forces de défense et de sécurité et autres mercenaires à Port-Gentil", la capitale pétrolière située à l'ouest.

Des violences ont secoué cette cité portuaire du 3 au 6 septembre à l'annonce de la victoire d'Ali Bongo à la présidentielle. Trois personnes ont été tuées selon les autorités, au moins 15 d'après l'opposition.

Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo, a été élu avec 41,73% des voix, devant l'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame (25,88%) et l'opposant Pierre Mamboundou (25,22%), qui revendiquent chacun la victoire.

Source: http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090911T192825Z/-opposition-election-presidentielle-Ali-Bongo-Ondimba-Jean-Eyeghe-Ndong-L-opposition-lance-trois-jours-d-operation--ville-morte-.html

Tag(s) : #International