Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Six militaires sénégalais ont été tués vendredi soir dans une attaque menée par des présumés rebelles indépendantistes en Casamance, marquant une détérioration de la situation sécuritaire dans cette région pauvre du sud du Sénégal. Il s'agit des plus lourdes pertes militaires enregistrées depuis trois ans en Casamance, en proie depuis 1982 à une rébellion indépendantiste, malgré la signature en 2004 d'un accord de paix.

L’attaque a eu lieu vendredi soir vers 17 heures 30 près de village de Sare Boya, à trois kilomètres de la frontière bissau-guinéenne, au sud de Sédhiou.

Après avoir ramené des collègues à leur position, le véhicule militaire avec une dizaine de personnes à son bord s’est embourbé. Ses occupants en sont descendus et c’est là qu’ils se sont fait tirer dessus. Bilan : six militaires tués et trois blessés, le chauffeur ayant pu s’en sortir indemne.

Selon le colonel Sar de la Direction de l’Information et des relations publiques des armées (Dirpa), « Les gens ont tiré dans l’intention de tuer ». Ce ne serait donc pas un braquage. Toutefois, il ne s’avance pas à dire que les auteurs appartiendraient au MFDC (Mouvement des forces démocratiques de la Casamance), la rébellion indépendantiste.

Cette attaque est la deuxième de la semaine. Dans la nuit de mercredi à jeudi, près de Ziguinchor, une personne a été tuée et une autre blessée. Cette fois-ci, c’était un taxi collectif qui a été la cible d’hommes armés, supposés appartenir à la rébellion indépendantiste casamançaise.

Les violences se sont multipliées ces derniers mois alors que le président Wade souhaite poursuivre les efforts de paix dans la région. C’est la plus grosse perte depuis plus de trois ans au sein de l‘armée, des patrouilles ont été déployées pour traquer les assaillants.

Source: http://www.rfi.fr/actufr/articles/118/article_85272.asp

Tag(s) : #International