Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

djibouti_galleh.jpgLa contestation qui secoue les pays arabes touche à présent la Corne de l’Afrique. A Djibouti, de nouveau heurts ont eu lieu samedi 19 février entre opposants et forces de l'ordre. La veille, la police avait dispersé un rassemblement de milliers de manifestants qui réclamaient le départ du président Ismael Omar Guelleh au pouvoir depuis1999, et qui brigue un troisième mandat à la présidentielle du 8 avril prochain..

Le vent de la contestation vient de souffler sur Djibouti où de violents heurts ont opposé le 18 février des manifestants anti-régime aux forces de l’ordre. Les affrontements ont débuté à la tombée de la nuit autour du stade Gouled. Les forces de l'ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes à l'issue d'une grande manifestation de l'opposition.

 

Plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées dans le stade. Une foule composée essentiellement de jeunes et d'étudiants qui protestaient contre le régime du président Ismaël Omar Guelleh au pouvoir depuis 1999, et qui brigue un troisième mandat à la présidentielle du 8 avril prochain. L'Union pour l'alternance démocratique est la principale coalition de l'opposition à l'origine du rassemblement.

 

Ce type de rassemblement est extrêmement rare à Djibouti, ville où est installée une importante base militaire américaine. Les 5 et 6 février des manifestations de lycéens et étudiants avaient très vite tourné à l'affrontement avec les forces de l'ordre.

Hier, la police est intervenue rapidement pour disperser le rassemblement. A la tombée de la nuit, la ville qui résonnait des bruits de détonations de grenades lacrymogènes a été quadrillée.

Source: http://www.rfi.fr/afrique/20110219--djibouti-milliers-manifestants-demandent-le-depart-president

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest