Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des coulées de boue en Ouganda ont détruit des habitations et des cultures.

Le département des interventions sanitaires en cas de crise (HAC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a débloqué mercredi 50.000 dollars pour son bureau en Ouganda afin de financer des fournitures médicales d'urgence après plusieurs glissements de terrain causés par de fortes pluies depuis le 25 février.

L'OMS s'emploie à assurer un traitement efficace aux survivants, alors que le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) fournit des abris et certains autres articles non alimentaires tels que des couvertures et des tentes.

L'OMS en Ouganda a besoin de toute urgence de fournitures médicales et chirurgicales, y compris des médicaments, des équipements chirurgicaux et des kits de surveillance de la qualité de l'eau. Des fonds sont également nécessaires pour appuyer la réinstallation ou le recrutement d'agents de santé, ainsi que pour financer le soutien psychosocial aux victimes, la formation et le renforcement de la surveillance des maladies et des systèmes d'alerte précoce.

En date du 9 mars, le bilan de l'énorme glissement de terrain qui s'est produit le 1er mars dans le district de Bududa dans l'est de l'Ouganda, sur les pentes du Mont Elgon, est d'au moins 92 morts et jusqu'à 350 disparus.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), plus de 300.000 personnes dans la région du Mont Elgon et les plaines voisines de Butaleja, Budaka et les districts de Tororo ont été déplacées à la suite de l'éboulement, alors que plusieurs sources d'eau et la plupart des latrines de la région ont été détruites, ce qui augmente le risque de diarrhée et l'apparition de maladies. Un total de 104 personnes, principalement des enfants, seraient atteints de diarrhée à l'unité de santé Bukalasi, mais il n'y a pas eu de confirmation de cas de choléra.

Les inondations ont également eu lieu dans le district voisin de Butaleja et menacent la région ainsi que les contreforts des montagnes du sud-ouest de l'Ouganda, y compris le district Manafwa déjà frappé par une épidémie de choléra.

Les coulées de boue et les inondations ont détruit des maisons, les réserves de nourriture et d'eau potable ainsi que les structures d'assainissement. Beaucoup de personnes ont subi des blessures physiques.

Le gouvernement ougandais est à la tête de la réponse d'urgence, à laquelle l'OMS apporte son soutien en coordonnant l'action sanitaire internationale. Le ministère de la Santé poursuit des campagnes de sensibilisation et de prévention des maladies dans les collectivités de Mount Elgon en envoyant des camions pour informer la population des risques liés aux maladies diarrhéiques.

Source: http://fr.allafrica.com/stories/201003100985.html 

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest