Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

anna-politkovskaia.jpgLe procureur du tribunal municipal de Moscou a requis, mercredi 12 décembre, douze ans de camp de travail à l'encontre d'un ex-policier. L'homme est soupçonné d'être l'organisateur de l'assassinat, en 2006, de la journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa, dont le commanditaire reste pour sa part inconnu.

L'ancien lieutenant-colonel Dmitri Pavlioutchenkov comparaît depuis mercredi pour répondre du meutre de la journaliste russe. Il aurait reconnu avoir pris en filature Anna Politkovskaïa, acheté un pistolet et remis l'arme au tueur. "Il n'a pas participé à la phase finale du crime", soutiennent les avocats de la défense qui demandent une peine avec sursis. "Pourquoi n'a-t-il rien dit sur le crime [qui allait se produire] ? C'est qu'il a eu peur pour sa vie et celle de ses proches", a expliqué Me Karen Nersessian, citée par Interfax, soulignant que l'ex-policier redoutait que ses complices dans cette affaire ne l'éliminent.

De son côté, Me Anna Stavitskaïa, l'avocate de la famille de la journaliste, a annoncé que si l'ex-policier n'était pas condamné à la peine maximale en tant qu'organisateur, soit treize ans, elle ferait appel du jugement qui sera rendu vendredi.  Elle a également protesté contre la décision du tribunal d'ordonner le huis clos partiel. Le parquet avait en effet estimé que certains documents "secrets" ne pouvaient être lus en public, selon l'agence de presse Interfax.

UN "TABOU POLITIQUE"

A la veille de l'ouverture du procès, Dmitri Mouratov, le rédacteur en chef du journal d'opposition Novaïa Gazeta, où travaillait la journaliste, avait estimé qu'il existait un "tabou politique" sur l'élucidation de ce crime. "Vu les obstacles qui entravent l'identification du commanditaire, celui-ci fait partie des personnes les plus intouchables en Fédération de Russie", avait-il ajouté.

Un homme originaire de Tchétchénie, Lom-Ali Gaïtoukaïev, est accusé d'avoir recruté le policier Pavlioutchenkov après avoir lui-même reçu l'ordre de tuer la journaliste d'un commanditaire inconnu. Il se trouve en détention. Trois frères tchétchènes, Roustam, Ibraguim et Djabraïl Makhmoudov, ont, pour leur part, été accusés d'être les exécutants. Roustam est en détention, et ses deux frères ont été acquittés à l'issue d'un procès en 2009. En 2010, la Cour suprême russe a renvoyé l'affaire au parquet et l'enquête a été rouverte avec les mêmes suspects.

Anna Politkovskaïa, tuée le 7 octobre 2006 dans le hall de son immeuble à Moscou, était l'une des rares journalistes russes à dénoncer les exactions pendant et après la guerre en Tchétchénie.

Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/12/12/assassinat-de-politkovskaia-12-ans-de-camp-requis-contre-un-ex-policier_1805189_3214.html

Tag(s) : #Europe