Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

autochtone-amazonie-la-pazQuelque 2000 autochtones d'Amazonie sont arrivés mercredi à La Paz après avoir parcouru 600 km à pied en deux mois pour protester contre un projet de route dont le tracé traverse un parc naturel.

Ils ont été accueillis au son des pétards et des chants patriotiques par des milliers de personnes rassemblées dans les rues et sur la place Murillo, devant le palais Quemado, où siège le gouvernement.

Partis de Trinidad le 15 août dernier, les marcheurs ont soulevé l'enthousiasme de la population et des médias à un point tel que le président socialiste Evo Morales a appelé leurs meneurs à venir « dialoguer directement » à leur arrivée afin de « trouver un consensus ».

L'approche du gouvernement n'a pas toujours été aussi conciliante. Le mois dernier, les marcheurs autochtones avaient été victimes d'une intervention policière musclée à Yucumo, dans le nord-est du pays. La tentative de dispersion avait fait 74 blessés, selon le ministère de l'Intérieur.

L'incident avait entraîné une vague d'indignation et une grève générale déclenchée par le syndicat COB, traditionnellement allié du pouvoir. Dans la foulée, le ministre de l'Intérieur et la ministre de la Défense ont démissionné et le projet de route a été suspendu.

Les autochtones exigent toutefois l'annulation complète du projet d'axe routier de 300 km qui doit relier deux provinces et couper sur 177 km le parc naturel amazonien du Tipnis. Le projet, cofinancé par le Brésil et dont le contrat a été confié à la firme brésilienne OAS, est présenté par le gouvernement comme un enjeu économique vital pour la Bolivie, un des pays les moins développés d'Amérique du Sud.

Derrière ce projet de route, il y a un objectif de pillage.— Fernando Vargas, l'un des meneurs de la marche

Au-delà du coût écologique des travaux, les autochtones craignent l'arrivée de planteurs de coca et d'entreprises d'exploitation d'hydrocarbures. Selon eux, les entrepreneurs convoitent des terrains du parc Tipnis.

Le parc naturel Tipnis s'étend sur plus d'un million d'hectares. Il est le territoire ancestral de 50 000 autochtones amazoniens, principalement des ethnies moxenos, tacanas et sirionos.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/10/19/007-bolivie-la-paz-autochtones.shtml

Tag(s) : #Amérique du Nord