Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

h_9_ill_1188909_b404_dollar-1-.jpgLe gouvernement brésilien est embourbé dans les scandales de corruption. Accusé d’avoir mis en place un système de pot de vin, le ministre des Transports a démissionné mercredi 6 juillet 2011. En juin dernier, le Premier ministre avait dû quitter son poste, accusé de corruption. Six mois après avoir pris la présidence du Brésil, Dilma Roussef se retrouve dans une situation plus que délicate.

Pour emporter à coup sûr un appel d’offre, les constructeurs immobiliers auraient versé au parti politique du ministre des Transports une commission représentant 4 à 5% du montant des contrats. Ce système de pot de vin visiblement bien rodé a été dénoncé le week-end dernier par la presse brésilienne.

La mise à pied de l’entourage du ministre en début de semaine par la présidente Dilma Rousseff n’aura pas suffi. Le propre fils du ministre des Transport Nascimento est à son tour montré du doigt. Cet architecte de 27 ans est soupçonné d’avoir illégalement engrangé près de 25 millions d’euros en deux ans par le biais de son entreprise de construction. Le scandale est tel que le ministre des Transport a préféré démissionner, laissant la présidente Dilma Rousseff lui trouver un remplaçant et faire face au scandale qui grandit.

En juin dernier, son Premier ministre avait déjà été accusé de trafic d’influence, et contraint lui aussi à la démission. Dilma Rousseff doit de nouveau affronter les vieux démons de la corruption qui avaient entaché les deux mandats de son mentor, l’ex-président Lula. Dilma Roussef, appuyée par un gouvernement bancal, se retrouve désormais fragilisée, six mois à peine après sa prise de fonction.

Source: http://www.rfi.fr/ameriques/20110707-bresil-mele-une-affaire-corruption-le-ministre-transports-demissionne

Tag(s) : #Amérique du Nord