Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Fatou_Bensouda_CPI.jpgFatou Bensouda, le futur procureur de la CPI, est arrivée en Côte d’Ivoire mardi 3 avril. Venue s’assurer de la poursuite des enquêtes sur les crimes commis pendant la crise postélectorale, elle a aussi rencontré le président ivoirien Alassane Ouattara.

Arrivée mardi 3 avril en Côte d’ivoire, Fatou Bensouda s’est entretenue le jour même à Abidjan avec le président Alassane Ouattara. Le futur procureur de la Cour pénale internationale (CPI) et le président ivoirien ont discuté de la poursuite des enquêtes de la CPI sur les crimes commis durant la crise postélectorale.

Fatou Bensouda, qui prendra ses fonctions en juin, succédant à Luis Moreno Ecampo, est revenue sur l’entretien lors d’un point presse. Elle a déclaré être venue « pour parler avec les autorités des questions de coopérations dans la conduite de nos enquêtes », ajoutant que « la coopération va continuer ».

"Nous continuons d’enquêter sur tous les camps"

Fatou Bensouda est ensuite revenue sur l’enquête, rappelant qu’une équipe d’enquêteurs s’était rendue mi-mars dans l’Ouest du pays, où les forces pro-Ouattara sont accusées d’avoir commis des tueries. « Nous continuons d’enquêter sur tous les camps », a-t-elle assuré.

À l’occasion d’un point presse, elle a précisé que son déplacement à Abidjan n’avait pas pour objectif de négocier le transfert de Simone Gbagbo au siège de la CPI, à La Haye. Un transfert que la presse ivoirienne annonçait pour bientôt.

L’ex-Première dame est toujours placée en résidence surveillée au nord du pays, tandis que son époux, et ancien président, Laurent Gbagbo, est incarcéré depuis le 30 novembre 2011 à la CPI. Il est soupçonné d’être le «coauteur indirect » de crimes contre l’humanité survenus lors des affrontements postélectoraux  et qui ont fait presque 3 000 morts.

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest