Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

japonais-yukio-hatoyama.jpgLe premier ministre japonais Yukio Hatoyama a annoncé mercredi à des responsables de son parti qu'il allait démissionner, après moins de neuf mois à la tête du pays, ont rapporté plusieurs médias japonais.

Il s'agit du quatrième chef de gouvernement à interrompre son mandat en moins de quatre ans au Japon.

La pression montait depuis plusieurs jours sur M. Hatoyama, dont la cote de popularité a chuté en dessous de 20% d'opinions favorables.

La télévision publique NHK a indiqué que M. Hatoyama envisageait de réunir des responsables de son parti à 10h00 (21h00 mardi, heure de Montréal).

Plusieurs membres de son mouvement, le Parti Démocrate du Japon (PDJ, centre-gauche), réclamaient son départ afin de sauver les chances des candidats de la majorité aux élections sénatoriales du 11 juillet.

M. Hatoyama, 63 ans, avait remporté triomphalement les élections législatives en août dernier et avait été élu au poste de premier ministre le 16 septembre.

Crédité d'un taux de popularité de plus de 70% au début de son mandat, il a très rapidement entamé une dégringolade dans les sondages en raison essentiellement de ses volte-face et de son manque de décision.

Le plus grand reproche que lui font les Japonais est d'avoir rompu sa promesse électorale de retirer une base militaire américaine de l'île d'Okinawa, située au sud de l'archipel japonais.

Ce renoncement a fait voler en éclats la coalition gouvernementale tripartite de centre-gauche formée entre le PDJ et deux petites formations. Le Parti Social-Démocrate (PSD), opposé au maintien de la base aérienne de Futenma, a quitté le gouvernement vendredi et rejoint l'opposition.

Héritier d'une riche dynastie politico-industrielle souvent comparée aux Kennedy, M. Hatoyama aura duré moins de neuf mois au poste de numéro un du Japon.

Cet ancien ingénieur, qui a fait une partie de ses études aux États-Unis, est le petit-fils de l'ex-premier ministre Ichiro Hatoyama (1954-56), et le fils de l'ex-ministre des Affaires étrangères Iichiro Hatoyama.

Source: http://www.cyberpresse.ca/international/asie-oceanie/201006/01/01-4285917-le-premier-ministre-japonais-annonce-sa-demission.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_asie-oceanie_290_section_POS1

Tag(s) : #Asie et Pacifique