Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

japonaise-chandelle-memoire.jpgUn représentant des Etats-Unis a participé pour la première fois vendredi à la commémoration annuelle du bombardement américain sur Hiroshima. Les organisateurs ont souhaité que les cérémonies marquant le 65e anniversaire de cet événement tragique incitent la communauté internationale à renforcer les efforts pour le désarmement nucléaire.

À 8h15, au moment où la première bombe atomique avait été larguée sur le site, un moment de silence a été observé, alors qu'une cloche a retenti. Les cérémonies, les plus importantes jamais organisées, ont également été accompagnées par les chants d'une chorale d'enfants.

Le maire d'Hiroshima, Tadatoshi Akiba, a salué la présence de l'ambassadeur américain John Roos à la commémoration de cet événement au cours duquel 140 000 personnes sont mortes et qui, après le largage d'une autre bombe atomique sur Nagasaki trois jours plus tard, a entraîné la reddition du Japon lors de la Seconde guerre mondiale.

M. Akiba a aussi espéré que Barack Obama vienne un jour à Hiroshima, une idée envisagée par le président américain, mais qui est très controversée. Il s'agirait d'une visite sans précédent pour un chef d'Etat américain en exercice.

«Nous devons transmettre partout sur la planète le désir ardent des survivants pour l'abolition des armes nucléaires», a déclaré Tadatoshi Akiba aux 55 000 personnes assistant à la cérémonie. Il a appelé le gouvernement japonais à prendre un rôle de premier plan en faveur du désarmement nucléaire pour «tourner une nouvelle page dans l'histoire de l'Humanité».

Outre l'ambassadeur des États-Unis, des représentants de France et de Grande-Bretagne étaient également présents, officiellement pour la première fois, à ces cérémonies, ainsi que le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. Au total, 74 pays étaient représentés.

La Chine, qui avait envoyé un dignitaire en 2008, n'était pas représentée cette année. Pékin n'a pas donné de raison officielle à cette absence.

John Roos a déclaré que cette commémoration était une chance de montrer la résolution en faveur du désarmement nucléaire, ce que Barack Obama considère comme une des priorités de son administration. «Dans l'intérêt des générations futures, nous devons continuer à travailler ensemble pour parvenir à un monde sans armes nucléaires», a-t-il affirmé.

Quelque 140 000 personnes ont été tuées ou sont mortes dans les mois qui ont suivi le bombardement d'Hiroshima par le B-29 américain «Enola Gay» le 6 août 1945. Trois jours plus tard, environ 80 000 personnes ont été tuées par le largage d'une autre bombe atomique sur Nagasaki. Le Japon s'est rendu le 15 août.

Source: http://www.cyberpresse.ca/international/asie-oceanie/201008/05/01-4304234-pour-la-premiere-fois-hiroshima-se-souvient-avec-les-americains.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B12_en-manchette_278_section_POS1

Tag(s) : #Asie et Pacifique