Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fideles-portant-lourdes-croix-bois.jpgDes milliers de pèlerins ont bravé le froid, l'orage et la grêle vendredi pour parcourir dans la Vieille ville de Jérusalem le chemin que, selon la tradition chrétienne, Jésus a emprunté en portant sa croix jusqu'au lieu de sa crucifixion.

Avant les festivités célébrant la résurrection du Christ le dimanche de Pâques, les fidèles -certains portant de lourdes croix en bois- ont commémoré sa mort à l'occasion du Vendredi Saint en suivant la célèbre Via Dolorosa.

Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, représentant de l'Eglise catholique de rite latin en Terre sainte, a marqué les 14 stations du chemin de croix jusqu'à la basilique du Saint-Sépulcre, qui abrite le tombeau du Christ au coeur de la Vieille ville.

«En tant que chrétiens, nous ne laissons pas le temps humide et froid tempérer notre ardeur», a expliqué Victor Jack, un Britannique travaillant à Jérusalem, estimant qu'agissait du Vendredi saint le plus froid depuis plus de 20 ans en Terre sainte.

Dans leur message de Pâques, les patriarches et chefs des Églises de Jérusalem ont évoqué cette semaine les bouleversements politiques dans la région et la situation difficile des chrétiens d'Orient, en particulier en Irak et en Égypte.

«Nous prions pour que les réformes mènent à une société civile moderne, où la liberté d'expression, de religion et les droits de l'Homme, y compris les droits de ceux que l'on considère minorités numériques, soient respectés», affirment les responsables religieux dans cette lettre.

«Nous appelons tous les hommes de foi et de bonne volonté à poursuivre la paix, tout en reconnaissant que cette paix ne peut être achetée au prix du silence et de la soumission à la corruption et à l'injustice», soulignent-ils.

Le message des évêques exhorte aussi les chrétiens à «prier pour la réconciliation entre les peuples de Terre Sainte, où la détérioration de la situation rend la paix et la justice encore plus éloignées que jamais».

Comme chaque année, la police israélienne avait installé des postes de contrôle et des barrières métalliques qui ont entravé l'accès au Saint Sépulcre de certains pèlerins, déçus et mécontents.

La Via Dolorosa est située dans le secteur oriental de Jérusalem, à majorité arabe et annexé par Israël en juin 1967.

La police a été placée en état d'alerte cette semaine de crainte d'attentats palestiniens pendant les festivités de la Pâque juive (Pessah), qui ont commencé lundi et prendront fin mardi soir.

L'armée israélienne a imposé un bouclage strict de la Cisjordanie jusqu'à mardi soir. Les Palestiniens ne peuvent se rendre en Israël, hormis pour les cas humanitaires et pour les personnes nécessitant un traitement médical. Des dérogations sont toutefois possibles pour les Palestiniens chrétiens souhaitant se rendre en pèlerinage dans les lieux saints.

Cette année, les Pâques de rite latin ou orthodoxe sont célébrées simultanément.

Source: http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201104/22/01-4392617-des-milliers-de-pelerins-defilent-a-jerusalem.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_moyen-orient_291_section_POS1

Tag(s) : #Moyen et Proche Orient