Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dmitri Medvedev aura attendu 24 heures pour réagir aux allégations de fraude électorale émises par l’opposition. Et c’est sur sa page Facebook que le président russe a décidé dimanche 11 décembre de répondre aux revendications formulées lors des grands rassemblements de samedi qui ont vu des dizaines de milliers de manifestants défiler dans une cinquantaine de villes du pays.

« Je ne suis d'accord ni avec les slogans, ni avec les déclarations des manifestants », a écrit le président russe Dmitri Medvedev sur sa page Facebook, un message qui a immédiatement provoqué une avalanche de commentaires. « Si vous n’êtes pas d’accord avec le slogan ‘ pour des élections honnêtes ’, alors, vous n’êtes pas à votre place à la tête de ce pays », écrit par exemple un internaute. Et un autre de renchérir : « A quoi bon une telle démocratie où l’opinion du peuple ne représente rien pour le président ? ».

Le silence de Poutine

Dmitri Medvedev affirme cependant avoir ordonné l'ouverture d'une enquête sur les allégations de fraude électorale. En milieu de semaine, il avait déjà déclaré qu'il fallait examiner tous les soupçons d'irrégularités. « Pour cela, avait-il précisé, nous avons la commission électorale et les tribunaux ». Or, l'une des revendications des manifestants est justement le remplacement du chef de la commission électorale qu'ils soupçonnent d'avoir validé des fraudes massives.

Vladimir Poutine, lui, garde le silence. « Le gouvernement russe n’a pas de commentaire à faire à ce sujet pour le moment », a déclaré laconiquement le porte-parole du Premier ministre à un site d'information en ligne. L'opposition, elle, entend maintenir la pression. Elle a donné deux semaines au gouvernement pour répondre à ses doléances, parmi lesquelles l'annulation du résultat des législatives et la libération de centaines de personnes emprisonnées ces derniers jours pour avoir participé à des actions de protestation.

Source: http://www.rfi.fr/europe/20111211-dmitri-medvedev-promet-une-enquete-apres-allegations-fraude-electorale-russie

Tag(s) : #Europe