Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’ancien ministre égyptien du Tourisme, Zoheir Garranah, a été condamné dimanche 18 septembre 2011 à trois ans de prison pour la délivrance de licences illégales à des agences de tourisme. Ce procès entre dans le cadre des nombreuses poursuites engagées contre d'anciens responsables politiques et hommes d'affaires proches du pouvoir sous Hosni Moubarak.

L’ancien ministre égyptien du Tourisme Zoheir Garranah a été condamné à trois ans de prison dimanche 18 septembre 2011 pour avoir accordé des licences à des compagnies de tourisme appartenant à des membres de sa famille, contrairement aux normes en vigueur. Garranah, propriétaire d’une compagnie de tourisme, est cependant considéré comme du menu fretin par rapport aux hommes d’affaires qui ont abusé de leur pouvoir politique durant l’ère Moubarak.

Dix ans pour le roi de l’acier

Un autre ancien ministre et homme d’affaires, Rachid Mohamad Rachid, a été condamné par contumace à 15 années de prison, il y a deux jours. La cour avait estimé qu’il s’était illégalement enrichi en accordant un permis gratuit à usine d’Ahmad Ezz, le roi de l’acier. Ezz, éminence grise de Gamal Moubarak, le fils du raïs déchu et haut responsable du Parti national démocrate dissous, a, quant à lui, écopé de dix années de prison et d’une amende de 80 millions d’euros.

Ezz a été immédiatement transféré de la section des prévenus à celle des condamnés de la prison de Torra au Caire. Un verdict très mal accueilli par la holding El Ezz Steel qui a menacé de geler ses investissements en Egypte. Le groupe emploie plus de dix mille personnes dans trois usines à Suez, Sadat et Alexandrie.

Source: http://www.rfi.fr/afrique/20110918-peines-pleuvent-egypte-profiteurs-regime-moubarak

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest