Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ligue3.1.jpgNul ne contestera que la transition politique a bien eu lieu depuis 2010 en Guinée. Mais la transition démocratique n'a pas encore commencé. Aujourd'hui, alors que la classe politique guinéenne est confrontée à ses propres contradictions et aux résultats de la transition qu'ils ont confisqué et conduit durant deux années en Guinée, au nom de la LDRG et des 512 premiers signataires de la Pétition pour la "Nouvelle République", je réclame officiellement et publiquement la suspension des lois dictées et décrétées contre le peuple de Guinée, et l'ouverture d'une période de transition TRANSITION DÉMOCRATIQUE en Guinée.

La transition démocratique doit se traduire par la mise en place de manière transparente d'institutions représentatives et compétentes capables de lancer et conduire une initiative populaire de réforme constitutionnelle à l'échelle de tout le pays. L'objectif sera d'amener les populations guinéennes dans toutes leurs composantes et diversités à réfléchir ensemble, non pas sur la manière de nous diviser, mais plutôt sur la manière de vivre harmonieusement ensemble dans la confiance. Il faut qu'on arrive à une NOUVELLE RÉPUBLIQUE garantissant à chaque citoyen et à chaque communauté les 8 garde-fous suivants:

1-Un organe Anti-corruption indépendant des pouvoirs politiques;
2-L'indépendance de notre Banque centrale;
3-L'indépendance de notre système judiciaire;
4-L'exploitation rationnelle de nos ressources naturelles et la redistribution équitables des richesses nationales;
5-La responsabilité des gouvernants vis-à-vis du peuple (Parlement fort);
6-La neutralité politique de nos forces de sécurité et de l'administration publique;
7-Le rétablissement de l'équilibre ethnique au sein de nos forces de sécurité et à tous les niveaux de l'administration publique;
8-Le partage du pouvoir de manière à garantir l'Unité nationale.

À ce jour, au nom de la LDRG, j'ai accompli 208 km de marche, 26 jours de jeûne et j'ai récolté 512 signataires pour appeler l'ouverture de cette TRANSITION DÉMOCRATIQUE en Guinée. C'est seulement après s'être doté de cette NOUVELLE RÉPUBLIQUE qui contraindra les acteurs politiques à faire de la politique de manière responsable et utile à la nation que la tenue d’élections aura un sens en Guinée.

Pour l'intérêt de la nation et des pauvres populations guinéennes, et au nom des 512 premiers signataires de la Pétition pour la Nouvelle République, j'ai l'intention de poursuivre cette lutte jusqu'au bout.

LE SALUT EST PROCHE!

 

Mamadou Oury Diallo

Président de la LDRG

Tag(s) : #Transition-Guinée