Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GN_NUTS1_FRS.jpgLe procureur adjoint de la Cour pénale internationale a rencontré à Conakry, le 5 avril, les représentants des associations des victimes des massacres du 28 septembre 2009. Au moins 157 personnes avaient été tuées dans un stade de la capitale guinéenne, des dizaines de femmes violées, et des dizaines d'individus ont disparu depuis. Fatou Bensouda qui devrait prendre ses fonctions de procureur au mois de juin, effectuait une visite de 24 heures en Guinée. 

Pour la troisième fois en l’espace de trois ans, Fatou Bensouda, future procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a foulé le sol guinéen. Mais cette fois, le but de sa visite était bien clair : « Je suis venue faire le point sur le progrès de la procédure judiciaire nationale concernant les crimes du 28 septembre 2009 ».

Dans la cour de l’archevêché de Conakry, elle a échangé avec les associations des victimes les massacres du 28 septembre 2009 dont elle a salué le courage et la dignité : « La dignité des victimes que j’ai rencontrées, parmi lesquelles des femmes qui ont été violées, brutalisées et terrorisées... Ce sont des actes de violences sexuelles impensables ».

Elle se félicite, selon elle, de l’avancée significative de l’enquête sur ces violences : « L’enquête conduite par le pool des juges d’instruction de Conakry a fait des progrès significatifs ces derniers temps avec l’inculpation d’une personnalité de haut rang ».

Au sortir d’une audience au palais présidentiel où elle a obtenu des garanties que les enquêtes se poursuivront en toute indépendance, Fatou Bensouda a averti : « En tant que future procureure, je veillerai personnellement à ce que ce soit le cas », pour que l’impunité cesse définitivement en Guinée.

Source: http://www.rfi.fr/afrique/20120406-massacres-28-septembre-2009-fatou-bensouda-rencontre-associations-victimes-guinee-cpi-justice

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest