Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-06-27 12-53-15.215Mesdames et messieurs,
Très cher(e)s compatriotes,
Alors qu'ils sont prêt à mettre le feu à la nation pour des raisons politiciennes, c'est le lieu pour moi de vous annoncer la poursuite de la Campagne de Jeûne pour la Nouvelle République.Du vendredi 8 mars au Dimanche 10 mars 2013, j'ai la ferme intention de déclencher encore 3 jours de jeûne consécutifs. Au bout de ces 3 jours de jeûne, avec l'aide de Dieu, la Campagne de Jeûne pour la Nouvelle République atteindra les 33 jours de jeûnes.

Cette campagne de jeûne poursuit 4 principaux objectifs :

 Premièrement,  
détourner complètement la jeunesse guinéenne des querelles politiciennes. Il ne fait absolument aucun sens pour un quelconque citoyen de notre génération de sacrifier sa vie pour des acteurs politiques empêtrés dans des affaires de corruption et de répression. La situation de misère que traverse la Guinée aujourd'hui est le résultat de leur gestion combinée depuis 25 années. Qu'est-ce qu'ils ont à offrir de plus que ce que nous, nous le peuple, subissons aujourd'hui matin et soir? Ils ont mis le pays à genoux et maintenant ils veulent déchirer notre nation. Nous ne les laisserons pas faire. Notre génération doit totalement se détourner des querelles politiciennes insensées afin de se mobiliser et de canaliser nos forces et nos énergies vers la bonne lutte.
 

Deuxièmement, réclamer la tenue d’un RÉFÉRENDUM populaire sur une constitution garantissant aux peuple de Guinée les 8 garde-fous compris au sein du Projet Nouvelle République, à savoir : (1) Un organe Anti-corruption indépendant des pouvoirs politiques; (2) L'indépendance de notre Banque centrale; (3) L'indépendance de notre système judiciaire; (4) L'exploitation rationnelle de nos ressources naturelles et la redistribution équitables des richesses nationales; (5) La responsabilité des gouvernants vis-à-vis d’un Parlement fort; (6) La neutralité politique de nos forces de sécurité et de l'administration publique; (7) Le rétablissement de l'équilibre ethnique au sein de nos forces de sécurité et à tous les niveaux de l'administration publique; (8) Le partage du pouvoir de manière à garantir l'Unité nationale.

Troisièmement, remettre en lumière la Vérité. Ils doivent enfin être convaincu que « le mensonge reste le mensonge même si le monde entier y croit. La Vérité reste la vérité même si tout le monde se bouche les oreilles pour ne pas l’entendre ». La Vérité est évidente : non seulement les lois dictées et décrétées contre le peuple de Guinée sont des lois illégitimes, mais de plus, ces lois oppressives et asservissantes ne sont valables que pour celles et ceux qui les ont dictées et décrétées. Ces lois ne sont pas valables pour le peuple de Guinée, et moi en premier. Il est du droit et du devoir ultime de tout citoyen guinéen aujourd’hui, non seulement de désobéir à ces lois injustes et illégitimes, mais aussi et surtout, de lutter selon la légalité internationale contre ces lois jusqu’à ce quelles périssent définitivement sur nos terres de Guinée.

Quatrièmement et finalement, à vous inviter, vous mes compatriotes, à choisir le camp de la Vérité. Le camp de la Vérité est le camp du succès car, non seulement il est celui qui éclaire le chemin du salut, mais de plus, il est celui qui restera encore valable lorsque tous les mensonges s’écrouleront. Depuis les premières heures de la transition, le Message est le même et il est encore aujourd’hui valide car c’est un message de Vérité. Je vous invite, à vous qui, pour une raison ou pour une autre, n’avez pas encore signé la Pétition pour la Nouvelle République, je vous invite à joindre votre signature aux 553 signatures déjà inscrites. L’heure de cette Pétition approche et je vous assure que cette Pétition est plus légitime que tous les stratagèmes qu’ils fabriquent. Cette pétition n’est pas la pétition d’un parti, d’une ethnie ou d’une personne. Elle est la Pétition de la Vérité. Il n’est pas l’heure de la politique en Guinée. Le bons sens nous invite à d’abord nous unir au-delà des partis et des ethnies pour refonder notre république à la hauteur des enjeux socioéconomiques et démocratiques de notre époque. Il devient de plus en plus urgent d’organiser, avant toute élection, un RÉFÉRENDUM sur une Constitution contenant suffisamment de garde-fous pour mettre un terme aux abus de pouvoir et contraindre les acteurs politiques à faire de la politique de manière responsable et utile à la nation. Contrairement aux élections, le RÉFÉRENDUM populaire est une occasion unique pour notre nation de réfléchir ensemble, non pas sur la manière de nous diviser, mais plutôt sur la manière Juste et Équitable de vivre ensemble avec nos différences et nos ressemblances.

Mesdames et messieurs,

Très cher(e)s compatriotes,
Au bout de ces 33 jours de jeûne, si nous n'obtenons pas gain de cause, au nom de la LDRG et des populations opprimées et abusées de Guinée, je m'adresserai à la nation pour faire l'état de lutte et annoncer la phase suivante. Le peuple de Guinée n'est plus ce peuple contre lequel on dicte et décrète la manière dont il sera gouverné. Tant la constitution contenant les lois oppressives dictées et décrétées contre nous ne sera pas définitivement abolie, cette lutte ne s'arrêtera jamais.

Que la volonté de Dieu vienne renforcer notre volonté et notre détermination à libérer notre peuple de toutes formes de régimes dictatoriaux et oppressifs.

Mamadou Oury Diallo
Président de la LDRG

 

Tag(s) : #Transition-Guinée