Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

anna-hazare.jpgUn an après avoir secoué l'Inde avec sa croisade anticorruption, le militant Anna Hazare a entamé une nouvelle grève de la faim dimanche.

Il exige du Parlement que des lois plus fermes soient instaurées pour lutter contre la corruption et qu'un tribunal spécial soit mis sur pied pour enquêter sur les soupçons de corruption pesant sur 15 ministres dont le premier ministre, Manmohan Singh.

Il dit inscrire son action dans la lignée de celle de Gandhi et menace de jeûner jusqu'à la mort si ses demandes ne sont pas remplies. L'activiste indien n'a cependant pas réussi à réunir une foule aussi impressionnante que l'an dernier.

Ce militant charismatique de 75 ans avait déjà jeûné pendant 12 jours en 2011. Des dizaines de milliers d'Indiens de classe moyenne s'étaient rassemblés pour le soutenir dans sa grève de la faim visant à faire pression sur le gouvernement.

Sa campagne « L'Inde contre la corruption », avait réussi ébranlé le gouvernement et conduit à la création d'un poste de médiateur de la République devant surveiller les hommes politiques et les bureaucrates.

Critiques

Si ses sympathisants semblent avoir perdu la flamme, c'est peut-être à cause de la répétition des jeûnes politiques. Il s'agit de sa 5e grève de la faim depuis avril 2011.

De plus, Hazare a été critiqué par certains pour sa vision « autocratique » du pouvoir et son populisme. Suite à des attaques directes contre le premier ministre et le parti du Congrès au pouvoir, certains le soupçonnent d'ailleurs d'entretenir des arrière-pensées politiques.

En outre, des allégations de corruption pèsent sur certains de ses auxiliaires, ce qui a terni son image.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/07/29/002-anna-hazare-greve-faim-corruption-inde.shtml

Tag(s) : #Asie et Pacifique