LOGO1Mesdames et messieurs,
Très cher(e)s compatriotes,
Suite à la 2ème édition de la Concertation Non-Partisane qui s'est tenue le 30 Juin 2012 à Toronto, je me fais le devoir de partager avec vous le compte rendu de cet évènement inédit dans l'environnement guinéen.

1-Des réussites: cette 2ème édition fut l'occasion de rencontrer les membres les plus impliqués de notre communauté à Toronto. Ce sont non seulement des jeunes, mais aussi des doyens. Lors de la Concertation, nous n'étions pas d'accord sur tous les sujets. Mais il y avait consensus sur l'essentiel, notamment:

  • Le constat d'échec de la transition que la Guinée a connu depuis 2008;
  • L'incapacité et la disqualification de la classe politique guinéenne pour résoudre le problème démocratique et politique, et relever les défis socioéconomiques de la Guinée;
  • L'affaiblissement de la société civile guinéenne;
  • La nécessité de réanimer la société civile guinéenne dans ses attributs de contre pouvoir indépendants des pouvoirs politiques;
  • L'engagement des participants à soutenir et accompagner la démarche de la LDRG dans cette mission noble de Rassemblement et de Mobilisation au-delà des partis et des ethnies pour apporter le véritable Changement auquel le Peuple de Guinée n'a jamais cessé d'aspirer.

2-Des échecs: cette 2ème édition de la Concertation Non-Partisane a pêché dans sa capacité à mobiliser quantitativement la communauté guinéenne vivant à Toronto. La campagne de communication que nous avons mené ne semble pas avoir été efficace. Nous avons d'ailleurs abordé cela avec les participants à la Concertation. Nous tiendrons comptes des différentes critiques à cet égard lors de la prochaine édition qui aura la lieu d'ici la fin d'année 2012 dans la ville de Montréal, au Québec (Canada).

Mesdames et messieurs,
Au-delà de ce compte rendu, mon déplacement sur Toronto m'a aussi permis de réaliser l'importance de la Mission qui repose sur notre Génération. De l'expérience de Toronto, j'en ressort gonflé de détermination et de foi par rapport à la lutte que nous menons au sein de la LDRG. J'en appel à l'ensemble de mes compatriotes: la Guinée n'est pas condamné à la misère. Le devoir historique à la patrie appel chacun de nous. Il est temps de se libérer des partis politiques. Il est temps de se libérer de nos groupes ethnocentristes: si nous le voulons, dès demain, la Guinée sera à nouveau un phare pour l'Afrique et le monde. Joignez-vous au Mouvement, nous sommes déjà en marche!

Mamadou Oury Diallo
Le Président

Tag(s) : #Société-Guinée
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog