Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-06-27 12-53-15.215Cher(e)s compatriotes, ami(e)s et camarades,
Tout d'abord, à l'occasion de la fin du mois saint de Ramadan, l'ensemble des membres de la LDRG se joignent à moi pour vous souhaiter, à vous, vos familles et vos proches, Aïd mubarak. Que le Tout puissant accepte notre jeûne et nous guide sur le chemin de la Vérité, de la Justice et de la Réussite.

Mesdames et messieurs,
Voici 3 années, depuis septembre 2008, que la LDRG s’approprie de la date du "28 septembre" pour rappeler à nos compatriotes "Qu'est-ce qu'être Guinéen?" et "Qu'est-ce que le rêve guinéen?".

En effet, certes voilà plusieurs décennies la Guinée connaît une sévère crise socioéconomique, mais aussi et surtout une profonde crise morale. La crise morale se traduit par un véritable basculement de valeurs: la corruption, la médiocrité, la paresse, les vices, la répression et l'intérêt individuel sont devenus les valeurs dominantes en Guinée. Aujourd'hui, la seule préoccupation du "Guinéen moyen" est de fuir la Guinée pour fonder sa famille à l'extérieur et ne plus jamais retourner au pays. Le Guinéen n'aime plus son pays et chacun à honte de se réclamer de la Guinée.

Mesdames et messieurs,
Nous sommes entrain de trahir notre histoire et notre destin. Notre société est perdue et il est vrai, nous avons cessé d'être de véritables Guinéens. Être guinéen c'est certainement beaucoup de choses, mais être Guinéen c'est surtout se reconnaître pleinement au "NON historique" du référendum du 28 septembre 1958. En effet, il est primordial pour tout guinéen de savoir que c'est l'invasion coloniale qui a figé les peuples de la Guinée dans les frontières actuelles. Avant l'invasion coloniale, les peuples de la Guinée migraient constamment et chaque peuple était une nation à part entière. Donc il y avait la nation Soussou, la nation Peul, la nation Malinké et la nation des Peuples de la forêt. La Colonisation a donc figé les frontières et instauré une structure centrale qui détient le pouvoir. Malgré cette centralisation imposée par la colonisation, jusqu'à la fin de la colonisation il n’existait pas encore de GUINÉENS. Il existait les nations Soussou, Peul, Malinké et Forestière vivant sur le territoire des rivières du sud. La Guinée en tant que nation unique et indivisible, et le GUINÉEN en tant que citoyen de la Guinée sont nées le 28 septembre 1958. Lorsque la nation Soussou, la nation Peul, la nation Malinké et la nation des peuples de la forêt ont unanimement accepté, lors du "Référendum du 28 septembre 1958", un destin commun: c'est en ce moment qu'est véritablement né le GUINÉEN et le "Rêve Guinéen".

Le "Rêve Guinéen" traduit donc l'Audace, le Courage, la Solidarité, l'Unité et la Dignité avec laquelle les peuples de la Guinée ont préféré se lancer, comme tout homme libre, dans l'aventure d'auto-gouvernance. Le "Rêve Guinéen" fut un espoir pour tous les peuples colonisés d'Afrique.

Très cher(e)s compatriotes,
Ce "Rêve Guinéen", nous ne devons jamais au plus grand jamais le perdre. Chaque Génération doit le redéfinir et l'entretenir pour le passer aux prochaines générations. La Guinée n'a pas choisi le chemin de la facilité. Aujourd'hui notre pays est au plus mal, mais je vous assure que ce n'est pas la fin de l'histoire. Le plus important est de ne jamais perdre de vue "Qui nous sommes" et "Le rêve que nous portons". La misère est tellement sévère que certains d'entre nous sont convaincus que la Génération de 1958 a eu tort de voter "NON" le 28 septembre. C'est ridicule! Je dis encore que c'est ridicule! C'est au contraire les générations successives depuis 1958 qui n'ont pas encore réussi à être à la hauteur des aspirations de Dignité, de Liberté et de prospérité du peuple du 28 septembre. Il ne faudrait pas que la misère estompe le "Rêve Guinéen". Tout au contraire, c'est en ces moments de disette que nous sommes appelés à nous rappeler des fondamentaux de notre nation, à refuser la division, à mieux nous serrer les coudes, et à déjà imaginer le jour où notre pays se redressera: ça sera avec toute la dignité et la grandeur d'hommes et de femmes libre que nous le ferons. La Guinée à fait l'histoire le 28 septembre 1958, et la Guinée fera à nouveau l'histoire car c'est notre destin.

Mesdames et messieurs,
La Guinée fera à nouveau l'histoire et ce n'est pas demain: c'est maintenant et c'est nous! Il est temps pour nous de revenir aux fondamentaux de notre nation et de "Redevenir de bons guinéens". La bon guinéen n'est pas celui contre lequel on dicte et décrète la manière dont il sera gouverné. Nous n'avons pas voté "NON" le 28 septembre 1958 pour qu'en mai 2010 ont dicte et décrète contre nous des lois asservissantes et dictatoriales.

Mesdames et messieurs,
Ne voyez pas en cette démarche de la LDRG une certaine nostalgie de la première république ou l'expression d'un quelconque nationalisme. Je vous invite à voir en cette démarche le refus d'une Nouvelle Génération d'enterrer le "Rêve Guinéen". Voyez en cette démarche l'appel d'une Nouvelle Génération qui vous invite à redevenir de bons guinéens. Voyez enfin en cette démarche l'appel d'une Nouvelle Génération aux guinéennes et guinéens, au-delà de nos partis et de nos ethnies: c'est le lieu et le temps de dire à nouveau NON. Nous l'avons déjà fait le "28 septembre 1958" et nous pouvons encore le faire. Je le répète à nouveau, le Guinéen n'est pas celui contre lequel on dicte et décrète la manière dont il sera gouverné. La constitution dictée et décrétée contre nous au cours de la période de transition est le principal handicape à la réconciliation de nos peuples, à la transparence dans la gestion publique, à la redistribution équitable de nos richesses et à la responsabilités des gouvernants vis-à-vis du peuple. Exigeons le tenue d'un RÉFÉRENDUM sur une Constitution qui garantisse la fondation d'une Guinée Juste, Équitable et Sans abus de pouvoir. Exigeons la tenue d'un RÉFÉRENDUM sur une constitution qui garantisse la fondation d'une Guinée à la hauteur des aspirations du peuple du 28 septembre 1958.

Mesdames et messieurs,
Depuis la période de transition, au nom de la LDRG j'ai personnellement effectué 26 jours de jeûne et 208 km de marche solitaire pour dire "NON". J'ai recolté à ce jour 410 signataires pour exprimer notre refus de la reconnaître les lois asservissantes dictées et décrétées contre nous. Rassurez-vous, je ne vous invite pas à effectuer 26 jours de jeûne ou 208 km de marche. Cependant, à l'occasion du 53ème anniversaire du "NON historique" du 28 septembre 1958, la LDRG lance à nouveau quelques initiatives où chacun de nous, au-delà de nos ethnies et de nos partis, est invité à agir en toute responsabilité et selon son âme et conscience:

  • Premièrement, nous invitons l'ensemble des guinéennes et guinéens à signer la pétition qui réclame la tenue d'un RÉFÉRENDUM sur une Constitution qui garantisse la fondation d'une Guinée Juste, Équitable et Sans abus de pouvoir. Pour signer, suivez ce lien: http://tinyurl.com/34oukvd
     
    il suffit de remplir quelques cases. La pétition compte à ce jour 410 signataires.
  • Deuxièmement, la LDRG tiendra le 28 septembre 2011 un RÉFÉRENDUM électronique pour permettre aux internautes guinéens de se prononcer sur le Projet Nouvelle République. Le Projet Nouvelle République est un projet de Constitution rédigé au plus fort moment de la transition en guise de contribution de notre nouvelle génération à la révision constitutionnelle en Guinée. Malgré les 26 jours de jeûne et les 208 km de marche, le projet n'a pas été pris en compte par les autorités de la transition. Ce projet renferme une Constitution de nature à répondre aux fortes attentes démocratiques de nos populations. Nous souhaitons que le prochain référendum qui aura lieu en Guinée porte sur une Constitution inspirée du Projet Nouvelle République. De ce fait, nous le partageons avec nos compatriotes afin que chaque guinéenne et chaque guinéen s'approprie pleinement du projet pour que, le moment venu, chacun sache quoi réclamer. Pour télécharger gratuitement le Projet Nouvelle République, suivez ce lien: http://tinyurl.com/3yvr89a
     
    Même si c'est un paragraphe par semaine, je vous exhorte à lire ce projet afin que vous sachiez ce dont les autres peuples d'Afrique bénéficient et dont notre peuple a été privé. Lisez ce projet afin que vous sachiez ce que vous méritez. À l'approche du 28 septembre 2011, nous vous indiquerons le lien qui vous permettra de participer en toutes connaissances de causes au référendum électronique sur le Projet Nouvelle République.
  • Troisièmement, nous dévoilerons à la veille du 28 septembre 2011 la dernière initiative que nous avons entreprise pour ce 53ème anniversaire de la naissance du "Rêve Guinéen".

Mesdames et messieurs,
En agissant pour la Guinée, je vous exhorte à ne plus vous demander "de qui vient l'initiative?" ou "de quel ethnie est-il" ou "de quel parti est-il?" Si initiative est Justice, si elle est Vraie et si elle est pour l'intérêt de la Nation, alors pour l'amour du ciel: AGISSEZ! AGISSEZ avec la dignité, le courage et la responsabilité avec laquelle le Grand peuple du 28 septembre 1958 a agit: vous êtes des hommes et des femmes libres!

QUE LA VOLONTÉ DU TOUT PUISSANT VIENNE RENFORCER LA VOLONTÉ ET LA DÉTERMINATION DE NOTRE GÉNÉRATION À BRISER CE CYCLE DE MISÈRE ET À RENOUER AVEC LA DIGNITÉ, LA GRANDEUR ET LA PROSPÉRITÉ NATIONALE!

Mamadou Oury Diallo

Président de la LDRG

Tag(s) : #Société-Guinée