Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

netanyahou-iran.jpgLe premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, qui achève mardi une visite aux États-Unis centrée sur la menace posée selon lui par l'Iran, a prévenu que son pays ne vivrait pas dans «la menace d'un anéantissement».

M. Nétanyahou devait rencontrer mardi la secrétaire d'État Hillary Clinton et se rendre au Congrès, au lendemain d'intenses discussions avec le président Barack Obama, dans un contexte marqué par des spéculations sur une possible attaque israélienne contre l'Iran.

«Malheureusement, le programme nucléaire iranien a continué à se développer. Israël a attendu que la diplomatie fonctionne, nous avons attendu que les sanctions fonctionnent. Aucun d'entre nous ne peut se permettre d'attendre beaucoup plus longtemps», a déclaré M. Nétanyahou devant 13 000 personnes tard lundi, lors d'une conférence de la puissante organisation pro-israélienne AIPAC (American Israel Public Affairs Committee).

«En tant que premier ministre d'Israël, je ne laisserai jamais mon peuple vivre sous la menace d'un anéantissement», a-t-il indiqué.

Dimanche, M. Obama avait critiqué de façon à peine voilée la multiplication des menaces israéliennes d'attaquer l'Iran. «On parle trop de guerre», avait-il estimé devant l'AIPAC.

Lors de son discours devant l'AIPAC, M. Nétanyahou a toutefois cherché à minimiser ses divergences avec M. Obama.

«(M. Obama) a dit clairement que toutes les options étaient sur la table et que la politique américaine n'est pas l'endiguement», a-t-il indiqué.

«Israël a exactement la même politique. Nous nommes déterminés à empêcher l'Iran de développer l'arme nucléaire, nous laissons toutes les options sur la table et l'endiguement n'est définitivement pas une option».

M. Nétanyahou a estimé que permettre à l'Iran -selon lui déterminé à détruire l'État hébreu- d'avoir un arsenal nucléaire se rapprocherait du refus des États-Unis de bombarder le camp d'extermination nazi d'Auschwitz lors de la Deuxième Guerre mondiale. «Mes amis, 2012 n'est pas 1944», a-t-il dit.

M. Nétanyahou a par ailleurs rendu hommage au soutien apporté par le pouvoir législatif américain. «Je veux demander aux 13 000 défenseurs de l'État d'Israël de se lever et d'applaudir les représentants des États-Unis», a-t-il dit devant l'AIPAC, encourageant une ovation debout.

«Démocrates et républicains, je salue votre soutien indéfectible au peuple juif», a-t-il ajouté.

Source: http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/nucleaire-iranien/201203/06/01-4502880-israel-ne-vivra-pas-menace-daneantissement.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_moyen-orient_291_section_POS1

Tag(s) : #Moyen et Proche Orient