Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

blaise432x576_compaore_20090918.jpgLe président intérimaire de la Guinée, le général Sékouba Konaté, rencontre jeudi matin une deuxième fois Moussa Dadis Camara et le président burkinabè Blaise Compaoré à Ouagadougou, a-t-on appris jeudi matin auprès de la présidence.

Le chef de la junte guinéenne, Moussa Dadis Camara, le dirigeant intérimaire de la Guinée, le général Sékouba Konaté, et le président burkinabè Blaise Compaoré avaient un entretien commun jeudi à Ouagadougou, a-t-on appris auprès de la présidence burkinabè.

"Les trois hommes sont en train de discuter" au palais présidentiel de Ouagadougou, a affirmé à l'AFP une source à la présidence, jeudi matin.

Cette rencontre entre MM. Camara, Konaté et Compaoré, médiateur dans la crise guinéenne, se tenait "sans leurs collaborateurs", a-t-on précisé.

Le capitaine Moussa Dadis Camara est arrivé mardi 12 janvier au soir au Burkina Faso pour y poursuivre sa "convalescence" après avoir été hospitalisé plus d'un mois au Maroc à la suite de sa tentative d'assassinat du 3 décembre.

Aucune déclaration

C'est le deuxième entretien que les trois hommes ont depuis le départ de Dadis du Maroc. Mercredi 13 janvier, Blaise Campaoré a rencontré Dadis une première fois pendant trois heures à huis clos, également au palais présidentiel à Ouagadougou. Le dirigeant par intérim de la Guinée, vice-président et ministre de la défense, le général Sekouba Konate, s'est joint à eux un peu plus tard.

Mais aucun des trois hommes n'a fait de déclaration à l'issue de la rencontre, les deux Guinéens restant dans la capitale du Burkina Faso, en des lieux séparés. Interrogé sur un retour de Camara à Conakry, le porte-parole de la junte Idrissa Chérif n'a pas voulu donner de précisions, mais a indiqué que "la question est très sensible et nous devons en parler prudemment".

ldrissa Chérif s'est borné à déclarer que le capitaine "a de nombreux partisans en Guinée, et s'il ne revient pas, il faudra expliquer pourquoi", sinon, selon lui, il y aura des violences.

Retour de Dadis à Conakry

L'hypothèse d'un retour du capitaine Camara en Guinée, alors que le pays tente de sortir de la grave crise provoquée par le massacre de plus de 150 opposants fin septembre à Conakry, a suscité des inquiétudes de la communauté internationale, notamment des Etats-Unis, mais aussi des défenseurs des droits de l'homme guinéens et ouest-africains.

"Le retour de Dadis Camara d

ns les conditions actuelles risque de provoquer une guerre civile en Guinée", avait indiqué mercredi à l'AFP le responsable de la branche guinéenne de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'Homme (Raddho) Mamadi Kaba. "Il faut que les communautés africaine et internationale se mobilisent et prennent leur responsabilité pour empêcher Dadis de retourner en Guinée", avait-il ajouté.

Dans l'avion qui l'emmenait à Ouagadougou, Moussa Dadis Camara s'était emporté contre le fait qu'on ne le conduise pas à Conakry. Les entretiens de Compaoré et Konaté avec lui pourraient avoir pour objectif de le convaincre qu'un retour dans son pays actuel n'est pas envisageable. D'autant que son état de santé ne lui permet plus d'occuper ses fonctions précédentes.

Source: http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20100114T092234Z/burkina-maroc-violences-guineeentretiens-entre-dadis-camara-konate-et-compaore-a-ouagadougou.html

Tag(s) : #Transition-Guinée