Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

manal-al-sharif.jpgLe 17 juin, Manal al-Sharif, 32 ans, bravera tous les interdits et prendra le volant de sa voiture. En Arabie Saoudite, c'est un crime: les femmes n'y ont pas le droit de conduire. Du coup est née la comparaison avec Rosa Parks, cette Afro-Américaine qui, en 1955, s'était imposée dans la section réservée aux Blancs dans un autobus de l'Alabama.

Son geste avait mené à l'abolition de cette ségrégation un an plus tard. Manal al-Sharif n'est pas la première Saoudienne à dénoncer l'injustice dont elle est victime. Mais cette fois, l'internet aidant, sa campagne fait déjà beaucoup de bruit. Quatre mots pour comprendre.

Images

Il ne se passe pas grand-chose durant les 8 minutes 32 secondes que dure la vidéo publiée samedi dernier par Manal al-Sharif. On la voit au volant de sa voiture dans les rues de Khobar (est de l'Arabie Saoudite), discutant avec l'écrivaine et féministe Wajeha al-Huwaider, qui tient la caméra. Mais justement: le simple fait de conduire une voiture lui a valu dès le lendemain la visite des autorités, qui l'ont placée en détention jusqu'à jeudi. Les images mises en ligne par Manal al-Sharif sur YouTube ont été retirées, mais sa vidéo est facilement accessible par d'autres canaux. Son acte d'éclat a été repris: au moins une autre Saoudienne s'est fait filmer au volant par... son père.

Source: http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201105/25/01-4402566-la-rosa-parks-darabie-saoudite.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_moyen-orient_291_section_POS4

Tag(s) : #Moyen et Proche Orient