Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LOGO1Mesdames et messieurs,

Très cher(e)s compatriotes,

 

La Guinée traverse une époque déterminante de son avenir. Depuis décembre 2008, avec l’ouverture de la période de transition, plusieurs évènements sociopolitiques et démocratiques ont provoqué des divisions politiques et ethniques marquées au sein de notre société. Je pense aux répressions de Septembre 2009; je pense aux violences lors des élections présidentielles de Juin et Novembre 2010; et je pense aussi aux multiples manifestations et répressions liées à l’organisation des élections législatives de Juin 2013.

 

Du fait de l’ensemble de ces évènements politiques, aujourd’hui le Guinéen n’aime plus le Guinéen. Le Guinéen haï le Guinéen. Le Guinéen se méfie du Guinée. Le Guinéen ne fait plus confiance au Guinéen. La nation est divisée. La nation est faible. Pendant ce temps, la situation socioéconomique va de mal en pire. La misère, le chômage et la précarité sont les plats les plus partagés par nos pauvres populations. C’est la dépression.

 

Mesdames et messieurs,

Dans cet environnement de chaos, il y a un grand absent : c’est le citoyen guinéen. Certes il y a plusieurs ethnies et plusieurs partis politiques, mais il n’existe qu’un seul citoyen guinéen. Être citoyen c’est faire partie d’un État, mais c’est surtout être conscient que l’on a tous les mêmes droits et devoirs envers la nation. Chaque citoyen est donc détenteur d’une partie de la souveraineté nationale du pays.

 

Depuis l’ouverture de la transition en décembre 2008, ils sont très peu les citoyens guinéens qui ont assumé leurs droits et devoirs envers la nation. Parce que le citoyen guinéen fut absent de la scène sociopolitique et démocratique, alors la transition a dérapé dangereusement. Une constitution a été rédigée à huit-clos et décrétée contre la nation. La transition s’est résumée à de simples questions d’élections. Et aujourd’hui la nation n’a jamais été autant divisée et affaiblie.

 

À la veille des élections législatives de Juin 2013 dont les enjeux sont majeurs pour l’avenir démocratique de la Guinée, le défi est de taille pour le citoyen guinéen : Pouvons-nous travailler ensemble au-delà des partis et des ethnies pour ramener les acteurs politiques guinéens à la raison? Pouvons-nous remettre au cœur du débat public en Guinée les questions essentielles de lutte contre la pauvreté et de développement socioéconomique pour tous?

 

La 4ème édition de la Concertation Non-partisane qui se tiendra le 22 Juin 2013 à Gatineau (Québec) est l’espace idéal et l’occasion unique pour chacun de nous de laisser l’exprimer le citoyen en lui, de saisir ses responsabilités citoyennes historiques, et d’agir au-delà des partis et des ethnies en vue d’un sursaut civique et citoyen salvateur pour notre pays. L’objectif de la 4ème édition de la Concertation Non-Partisane sera d’arriver à produire une déclaration commune adressée à la classe politique guinéenne.

 

La participation de chacun de nous est vivement souhaitée. La Ligue des Démocrates Réformistes de Guinée étant reconnu pour son caractère indépendant et non-partisan, nous garantissons une attention particulière, une rencontre fraternelle et des échanges courtois à l’ensemble des participants. Dans les prochains jours, nous communiquerons régulièrement avec vous pour vous donner les détails de l’évènement, les modes de participation et les principaux sujets qui seront abordés. Si vous avez des suggestions et des questions, n’hésitez surtout pas à nous contacter par email (ligue50@gmail.com) ou par téléphone (613-322-9649 / 819-205-3437).

 

« Une Guinée au-delà du parti et de l’ethnie : c’est la solution! »

 

La LDRG
Tag(s) : #Evènements-LDRG