Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ehud-barck.jpgJérusalem —- Le ministre israélien de la Défense, Éhoud Barak, s'est inquiété hier du différend entre Israël et les États-Unis sur la politique de colonisation et a prôné une initiative diplomatique forte de la part de l'État juif pour relancer le processus de paix.

«Le différend qui se développe avec lesÉtats-Unis n'est pas bon pour Israël», a dit à la radio israélienne le dirigeant du Parti travailliste, qui a souhaité que son pays lance une «initiative diplomatique d'importance» en faveur de la paix.

Cette initiative inclurait des pourparlers avec les Palestiniens sur les points essentiels du conflit, a-t-il précisé.

«Nous avons des liens étroits avec les États-Unis, une longue amitié et un partenariat stratégique. Nous recevons d'eux chaque année trois milliards de dollars et les meilleurs avions du monde, a-t-il rappelé. Pour toutes ces raisons, nous devons agir pour changer les choses.»

Éhoud Barak s'est interrogé sur l'état des relations entre le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou et le président américain Barack Obama, qui ne peuvent selon lui être aussi étroites que celles établies entre les précédentes administrations des deux pays.

Remaniement

Sans rentrer dans les détails, il a évoqué la possibilité de remanier le gouvernement israélien afin de permettre des restitutions de territoires occupés aux Palestiniens.

Certains observateurs envisagent le remplacement, au sein de la coalition emmenée par le Likoud, des partis favorables à la colonisation par les centristes de Kadima, conduits par l'ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni.

Dans la matinée, lors d'une cérémonie officielle à l'occasion de la journée de l'armée, Netanyahu s'est exprimé en termes généraux sur la vision israélienne du processus de paix.

«Nous tendons une main en signe de paix à tous nos voisins qui veulent la paix.

Mais l'autre main saisit l'épée de David pour défendre notre peuple contre ceux qui veulent sa mort», a-t-il prévenu.

De source politique israélienne, on précise que Washington a proposé récemment à l'État juif onze mesures de nature à établir la confiance entre Israéliens et Palestiniens.

Ces propositions comprennent le gel de la colonisation à Jérusalem-Est. Les Palestiniens réclament cette partie de la ville, capturée en 1967, pour y établir la capitale d'un futur État.

Les sources politiques israéliennes estiment peu probable que Nétanyahou, qui a promis de ne pas s'opposer aux constructions israéliennes à Jérusalem-Est et dans ses environs, accède à l'ensemble des demandes américaines.

Source: http://www.ledevoir.com/international/proche-orient/287278/proche-orient-ehoud-barak-souhaite-une-reprise-du-processus-de-paix

Tag(s) : #Moyen et Proche Orient