Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UE-1-.jpgLa chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a condamné "l'inacceptable rupture de l'ordre constitutionnel" en Guinée-Bissau, où des militaires mutins ont arrêté jeudi le Premier ministre et le chef d'état-major de l'armée.

Dans un communiqué, Mme Ashton a ajouté que "l'Union européenne appelait à la fin immédiate des comportements irresponsables et au plein respect des règles démocratiques élémentaires".

Les Etats-Unis et le Portugal, ancienne puissance coloniale, avaient également appelé au retour de "l'ordre constitutionnel" dans ce pays, marqué par l'instabilité politique depuis des années, tandis que la France a dénoncé un "coup d'Etat".

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé les dirigeants du pays à "résoudre les différends d'une manière pacifique" et à "maintenir l'ordre constitutionnel".

Le nouvel homme fort du pays, le général Antonio Indjai, qui a pris la direction des forces armées, a assuré jeudi soir que le coup de force représentait "un problème purement militaire" et que l'armée réitérait "son attachement et sa soumission au pouvoir politique".

Arrêté jeudi matin, le Premier ministre Carlos Gomes Junior est maintenu en résidence surveillée à son domicile.

Les mutins ont également arrêté le chef d'état-major de l'armée, le général José Zamora Induta, et une "quarantaine d'officiers".

Source: http://www.lemonde.fr/depeches/?seq_id=3210&cont_dep_id=60&dep_id=42086323#top

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest