Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La colère monte contre les affaires de corruption au sein du gouvernement brésilien. Une manifestation a rassemblé plusieurs milliers de personnes, le 20 septembre 2011, dans le centre de Rio de Janeiro. En cause, une nouvelle démission, la semaine dernière, d’un ministre du gouvernement de Dilma Rousseff ; et c’est encore une affaire de corruption. Les Brésiliens s'inquiètent également des 18 milliards d’euros qui ont disparu des caisses fédérales durant les années 2000.

Le ras-le-bol est général, et les Brésiliens ont décidé de se faire entendre de leurs élus. Sans appui des syndicats, ni des partis politiques bien sûr : les manifestants sont tous venus manifester dans le centre de Rio de Janeiro grâce à la mobilisation lancée sur les réseaux sociaux, comme Facebook et Twitter. Et leurs cris ont résonné dans le centre des affaires de la grande métropole brésilienne.

Jeunes travailleurs, retraités, étudiants, fonctionnaires… La foule brandit des balais vert et jaune, les couleurs du Brésil. Rodrigo a lui aussi suivi l’appel qui a circulé sur internet : « Nous voulons un véritable nettoyage. Et ces balais représentent l’indignation de toute la jeunesse, de tous les citoyens brésiliens qui ne supportent plus la corruption à tous les niveaux, au sein du gouvernement brésilien ».

Quatre ministres ont été contraints à la démission à la suite d'accusations d'enrichissement illégal ou de détournements de fonds publics, et nombre de députés et sénateurs sont régulièrement accusés de corruption. Chaque année, la corruption coûte au Brésil entre 17 et 30 milliards d’euros. Le ras-le-bol dans la population est général.

« Le gouvernement nous prend pour des clowns, explique Jacqueline venue manifester, comme beaucoup, avec un nez rouge sur le visage. Lula (l’ancien président) n’a rien fait contre la corruption. La présidente Dilma (Rousseff) donne, au moins, l’impression de vouloir y mettre fin. On l’espère en tout cas ».

Et en attendant des résultats concrets, les manifestants l’affirment, la mobilisation va continuer. Sur internet et dans la rue.

Source: http://www.rfi.fr/ameriques/20110921-manifestation-contre-corruption-classe-politique-bresilienne

Tag(s) : #Amérique du Nord