Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ligue3.1.jpgGuinéennes et guinéens,

Mes très cher(e)s compatriotes,

 

Je saisi l’occasion de cette nouvelle année 2014 pour vous adresser, à vous, votre famille ainsi que tous les êtres qui vous sont chers, mes meilleurs vœux de santé, de prospérité, de réussite, de joie et de bonheur.

 

L’orée de cette nouvelle année est aussi l’occasion pour moi de jeter avec vous un bref dernier regard sur l’année qui vient de s’écouler en Guinée. Comme il fallait s’y attendre, 2013, comme chaque année depuis plus d’une décennie, fut une année très difficile pour les populations guinéennes. Sur le plan de la bonne gouvernance, la Guinée est encore le pays le plus corrompu en Afrique de l’Ouest. Sur le plan socioéconomique, malgré toutes les mesures annoncées, la pauvreté et l’extrême pauvreté ne reculent pas. Le chômage des jeunes atteint le chiffre faramineux de 60%. La création de richesse fut quasi-nulle en 2013 et l’insécurité est à son paroxysme. Quant à la situation politique, malgré la tenue d’élections législatives jugées irrégulières par les observateurs internationaux, le climat politique est encore aux tensions ethniques, aux répressions policières et au dialogue de sourds. Donc, pour résumer, il faut dire que, au grand dam des pauvres populations guinéennes, l’année 2013 n’a vue aucun inversement de tendance sur les multiples plans socioéconomiques et politiques en Guinée. C’est encore le statu quo dans le reculons et la régression. Alors que s’entame l’année 2014, il n’y a en vue même pas un début d’enclenchement d’un cercle vertueux que ça soi sur le plan social, économique ou politique. Pour les populations guinéennes, 2014 s’annonce donc sans surprise encore comme une année de disette.

 

Quant à nous au sein de la LDRG, l’année 2013 fut une année de continuité dans la lutte que nous menons pour l’avènement de cette Guinée au-delà du parti et de l’ethnie, cette Guinée où la diversité ethnique et culturelle sera la principale richesse nationale, cette Guinée où il y aura une répartition équitable et juste des richesses nationales, cette Guinée où chacun aura ses chances de réussite, cette Guinée où le faible pourra avoir raison du fort, cette Guinée où la voix et les intérêts du peuple seront primordiaux dans les processus de prise de décision, cette Guinée où il y aura un partage du pouvoir de manière à garantir l’unité nationale. Pour cette Guinée, tout au long de l’année 2013, au nom de la LDRG, je suis allé au bout du 39ème jour de jeûne, je suis resté à 208 km de marche, et j’ai récolté 658 signataires. Malgré ce lourd sacrifice personnel, au lieu de tenir un REFERENDUM populaire sur une nouvelle Constitution contenants des garde-fous suffisamment fort pour mettre un terme aux abus de pouvoir et contraindre les acteurs politiques guinéens a faire de la politique de manière responsable et utile à la nation, au-lieu de cela, avec la tenue des élections législatives, ils ont préféré légaliser la constitution oppressive dictée et décrétée contre nous, le peuple, au cours de la transition. Alors, oui mes chers compatriotes, pour nous au sein de la LDRG l’année 2014 s’annonce comme une année de continuité dans la lutte pour dénoncer les lois oppressives décrétées et légalisées contre nous, et pour construire une alternative crédible et réelle au système qui nous a été imposé au cours de la transition que nous avons connu ces 5 dernières années. Au cours de l’année 2014, la LDRG continuera donc à faire entendre la voix du peuple.

 

Mesdames et messieurs,

Avant de refermer cette adresse, je me sens obligé de sortir de nos frontières nationales pour rejoindre l’Afrique du Sud où un homme d’une grande dignité nous a quitté au cours de l’année 2013. Il s’agit de Nelson Mandela. A un moment de sa vie, cet homme a découvert que les siens vivaient dans un régime ultra raciste et oppressif légalisé sur les terres de leurs ancêtres. Alors Nelson Mandela, tout en faisant scintiller à ses compatriotes la vision d’une Afrique du Sud multiraciale et démocratique, il  a lutté et sacrifié pratiquement toute sa vie contre les lois injustes et oppressives dictées et décrétées contre les siens. Grace aux forces du bien, sa patience, sa persévérance et son intelligence, son idéal d’une Afrique du Sud multiraciale et démocratique triomphera des forces du mal et prévaudra pour l’Afrique du Sud. Le simple fait qu’il était parmi nous, Nelson Mandela était une caution pour notre humanité. L’année 2013 a vue donc ce grand homme disparaître et le monde entier avait rendez-vous en Afrique pour lui dire « au-revoir ».

 

Personnellement, et pour la lutte que la LDRG mène depuis 5 années pour une Nouvelle République Moderne, Juste, Équitable et sans Abus de pouvoir; pour cette Guinée au-delà du parti et de l’ethnie, Nelson Mandela représentait la preuve vivante que c’est possible, oui c’est possible. Aujourd’hui plus que jamais donc, à l’orée de cette nouvelle année 2014, je renouvelle mon engagement à poursuivre cette lutte juste, non seulement jusqu’à ce que ces lois oppressives décrétées et légalisées contre nous au cours de la transition soient abolies sur nos terres de Guinée, mais aussi, jusqu’à ce qu’advienne sur nos terres de Guinée de nouveaux jours sous une Nouvelle République Moderne, Juste, Équitable et sans Abus de pouvoir.

 

Mesdames et messieurs,

Mes très cher(e)s compatriotes,

Pour clôturer cette adresse, permettez encore une fois de vous souhaiter, à vous, votre famille et tous les êtres qui vous sont chers, mes meilleurs vœux de santé, de prospérité, de joie et de bonheur partagé. Que cette nouvelle année 2014 fortifie nos liens familiaux et nationaux et renforce notre amour pour la Guinée notre partie.

 

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE!

Tag(s) : #Société-Guinée